Olivier Robert à Comporta : "Belle Rock et Olala viennent de très bonnes maisons !"
dimanche 04 mars 2012

COMPORTA 2012- OLIVIER ROBERT
Olivier Robert s'impose dans le Grand Prix CSI** de Comporta © Marine Haÿ

Olivier Robert s'impose dans le Grand Prix du CSI** de Comporta au Portugal avec la jument Belle Rock. Loin de s'arrêter en si bon chemin, il classe sa deuxième monture, Olala de Bussy, à la troisième place.

Ils n'ont beau être qu'une douzaine présents à Comporta, les Français font parler d'eux. Pour cette deuxième semaine de concours, ils sont classés dans de multiples épreuves et le Grand Prix de ce dimanche a montré une nouvelle fois que les Français étaient en forme!

Pour preuve, sur les onze cavaliers classés, on retrouve pas moins de cinq tricolores! Il faut concéder que ces derniers sont venus avec bon nombre de chevaux, un avantage dont ils ont pu jouer puisqu'ils étaient autorisés à engager deux chevaux dans le Grand Prix. Une épreuve à 1m40/1m45, dessinée par Bob Ellis et qui comprenait deux principales difficultés où les fautes se sont répétées. A l'image de l'enchainement des obstacles 4 et 5, juste après le triple qui a causé plusieurs fautes, mais surtout de l'ultime oxer, très carré, venu après une palanque en ligne courbe. Par sa faute, nombre de cavaliers seront privés de barrage, comme le jeune George Whitaker/Tubana, ou encore par deux fois le Belge Jérôme Guéry!

Un quart des cavaliers ont tout de même réussi le sans-faute. Mais la performance ne sera que peu réitérée dans le « jump-off », où là encore, seul trois couples sortiront sans pénalités. 

Le Belge Frederik Cattebeke/ Van Meever's Sybalia VM, la Française Isabelle Strom/ Trust Us et le Portugais Francisco Rocha/ CS Morgado Reg Nanuk II du Ry feront tous les trois deux barres, se classant respectivement au neuvième,dixième et onzième places. Les écarts de temps parmi les cinq cavaliers à quatre points donnent une bonne idée de l'obstacle sur lequel ont fauté les couples ! La prudence n'aura ainsi pas payé pour Nadja Steiner/ Ad Como II, huitième à plus de 7 secondes du premier quatre points Bruno Broucqsault, sur Pause Café du Saloz. Il s'octroie ainsi la quatrième place, avec le meilleur temps de l'épreuve. Dans la même seconde, on retrouve le Belge François Mathy sur Polinska des Isles, suivi par Edouard Mathé sur Atlete VanT heike, sixième. La Finlandaise Jenny Kainulainen/ Lacardi occupe elle la septième place.

Avec Belle Rock, Olivier Robert avait eu la difficile tâche de faire découvrir le premier parcours: il n'avait pas démérité, et c'est aussi lui qui parviendra au premier sans-faute du barrage, dans un temps record, qu'aucun cheval n'est venu titiller: 49''86!

Seul le Portugais Joao Chuva/ Virginia Dream s'en rapprocha légèrement. En selle sur Olala de Buissy, Olivier Robert prendra quelques secondes de plus pour s'octroyer la troisième place: « Le cheval n'a pas sauté à Oliva, contrairement à Belle Rock, explique le cavalier. Il est donc un peu moins prêt ». Sans oublier que le cavalier est tout juste associé à ce selle français auparavant entrainé par Roger-Yves Bost !

Voilà qui constitue un début prometteur pour les Français, alors qu'il reste encore deux semaines de compétition au Portugal, dont le point d'orgue sera le CSI***, du 13 au 18 mars.