Orphée rime avec futée
samedi 05 septembre 2009

GS9-delestre-orphee
Simon Delestre et Orphée de l'Illion

La barre de qualification était fixée à 13,46 points maximum, pour espérer repartir en seconde manche de la finale du « Critérium Cryozootech des 7 ans ». ITV de Simon Delestre et des propriétaires d'Orphée de l'Illon

D’abord 40 concurrents en milieu d’après-midi, ils ne furent que 20 à sauter dans la seconde manche. De belles côtes (1,40 m à 1,45 m), des distances subtiles, le tout accentué par les déclivités du terrain pas toujours faciles à gérer. La seconde manche s’est avérée solide.

Sept chevaux boucleront cette seconde étape sans faute, parmi eux des couples aguerris et remarqués toute la saison et réguliers dans des épreuves type Petit Grand Prix à 1,40 m.

Compte tenu de ses excellents tours vierges la jument baie de Simon Delestre, Orphée de L’Illon (Arpège Pierreville x Prince du Logis) s’impose dans le Grand Critérium des 7 ans. Mieux, elle décroche sur le Grand Parquet son second titre national. Après les 6 ans, les 7 ans. Très près du sang, respectueuse et acrobate quand c’est nécessaire, cette jument extrêmement volontaire a su émouvoir sa propriétaire, Sandrine Henn, jusqu’aux larmes ; Elle qui avoue avoir toujours cru en cette petite bombe. A ce jour, des transferts ont été tentées avec elle mais les projets ne sont pas arrivés à leur terme.Orphée de L’Illon était qualifiée à 4, 5 et 6 ans et dispose d’un ISO de 151/08. Son père Arpège Pierreville avait 9 chevaux à la Grande Semaine.

Le second est Oslo du Chalet (Concorde Kwpn x Germino d’Elle), également avec Simon Delestre. Bon cheval de concours, il est respectueux et a montré de la marge des moyens et un bel équilibre.Au troisième rang on citera Ornella Mail la bondissante jument de L’Elevage de Brullemail qui s’avère très fiable sur ces hauteurs et dont le passage de dos est spectaculaire.

Au 4ème rang : Eugénie Angot avec Orlando de Roy (Quick Star x Benro ps)5ème Guillaume Batillat et Olympia d’Oréal (Iris de Celland)6ème Jonathan Tirard et Orient Express (Quick Star)