Patrice Delaveau inarrêtable !
lundi 30 mai 2005

GS3-jaguar-delaveau
Jaguar Mail et Patrice Delaveau - Ph. Cosinus Prod

4ème victoire en Grand Prix depuis le 10 avril pour Patrice Delaveau. Après Jardy et Maubeuge avec Haxelle Dampierre et Béthune avec Jumpy des Fontaines, c’est cette fois avec le prometteur Jaguar Mail qu’il l’emporte dans le barrage à cinq du Grand Prix de Canteleu.

Jean-François Morand, le chef de piste avait conçu un Grand Prix difficile, d’autant que les trombes d’eau qui se sont abattues sur le concours avait rendu le terrain un peu collant, même s’il restait assez bon aux dires des participants. C’est peut être cela qui explique la présence aux deux premières places de cavaliers d’expérience, qui ont su composer avec l’ensemble des paramètres du parcours. Le vainqueur est Patrice Delaveau avec Jaguar Mail qui s’impose grâce à un sans faute au barrage en 47,38 soit plus de deux secondes d’avances sur Eric Navet et le puissant Gentleman Platière, 2ème en 49,48. Cette victoire est d’autant plus méritoire que le fils d'hand in Glove courait ici son premier Grand Prix.

Derrière ces vieux briscards des podiums on trouve des cavaliers qui montent. A la 3ème place, Frédérique Fabre-Delbos emmène son fils de Quidam de Revel, New York vers un barrage vierge de toutes pénalités dans un temps de 52,98. Timothée Anciaume avec Fidélio du Thot*HN a réalisé le chrono le plus rapide en 45,03, malheureusement au prix d’une barre. Enfin, 5ème de cette épreuve, Antoine Katz avec l’étalon Elan du Logis, commet également une faute en 56,18. Les trois derniers classés, François Xavier Boudant (6ème), Julien Epaillard (7ème) et Robert Breul (8ème) ont tous fait 4 points à l’initial. Parmi les autres concurrents 12 d’entre eux ont préféré abandonner dès lors qu’ils n’avaient plus de chance de bien figurer au classement final afin d'économiser leurs chevaux.

Enfin, les organisateurs ont indiqué que First de Launay*HN, qui était engagé dans ce Grand Prix n’a pas pris le départ à cause d’une légère blessure qu’il s’était faite le samedi, son cavalier Florian Angot préférant ne courir aucun risque.

Photos d'archives : Patrice Delaveau / Jaguar Mail. Ph : Cosinus Prod et Frédérique Fabre-Delbos / New York. Ph : Thierry Billet