Patrice Delaveau récompensé par l’Académie des sports
mardi 02 juin 2015

delaveau académie des sports
Patrice Delaveau aux côtés de Bertrand Billard, Julien Bontemps, Alexis Contin, Floria Gueï, Mélonin Noumonvi dans les tribunes du magnifique stade Jean Bouin. Ph. Claude Bigeon © Claude Bigeon

Fondée en 1905, l’Académie des sports récompensait ce lundi 1er juin 2015 dans les salons du stade Jean Bouin (reconstruit par l’architecte Rudy Ricciotti) les sportifs de l’année 2014

C’est le perchiste Renaud Lavillenie qui a détrôné Serguei Bubka en franchissant une barre à 6,16 mètres en 2014 qui a reçu le Grand Prix de l’Académie des sports Prix Serge Kampf. Un beau moment d’émotion devant la vingtaine de sportifs et personnalités du monde du sport récompensés cette année. Parmi eux, le rugbyman Serge Blanco, Jean-Jacques Sempé pour « Le petit Nicolas fait du sport »… Absents mais à l’honneur : Martin Fourcade, le biathlète double médaillé d’or à Sotchi, Loïc Peyron, vainqueur de la Route du Rhum.
Cette édition 2014 des Trophées de l’Académie des sports a récompensé sept médaillés du monde dont Patrice Delaveau, double médaillé d’argent aux Jeux équestres mondiaux en saut d’obstacles avec Orient Express HDC. Un cavalier récompensé parmi six autres sportifs champions du monde ou d’Europe, Bertrand Billard (triathlon longue distance), Julien Bontemps (planche à voile), Alexis Contin (Roller de vitesse), Floria Gueï (relayeuse finale 4 x 400 m Europe), Mélonin Noumonvi (lutte gréco-romaine) et Axel Reymond (25 km nage libre) absent ce jour-là.
Depuis l’instauration de ces Prix de l’Académie des sports, on compte des cavaliers récompensés. Parmi eux Pierre Durand, Roger-Yves Bost, Hubert Bourdy, Pierre Jonquères d’Oriola… Le dernier en date a été Kevin Staut en 2010 (Prix Claude Foussier).
Cinq ans sans voir les sports équestres au palmarès de cette Académie des sports. Voilà une récompense bienvenue. « Cela fait plaisir d’être mélangé à d’autres sportifs, lance Patrice Delaveau, son trophée entre les mains. Je ne me sens pas beaucoup de points communs avec les médaillés présents à mes côtés. Ils sont beaucoup plus jeunes. Moi, j’ai cinquante ans. Mais, je me retrouve comme eux au moment de rentrer sur le stade, au moment de la compétition. Sinon nous avons des vies différentes, hormis sans doutes les voyages. Avec les années, les cavaliers rentrent plus dans le cercle des sportifs. » Les regards évoluent, mais il faudrait sans aucun doute que les chevaux soient aussi cités avec leur cavalier lors de ces trophées qui récompensent les sportifs en général.