Pour la première fois, Jouanneteau triple vainqueur sur ses terres
mercredi 29 août 2001

ueleme + jouanneteau
Uélème et Olivier Jouanneteau - Photo JLP

On se presse depuis vendredi dernier à Clermont de l’Oise où se déroulent à la file la compétition nationale, le championnat régional de Picardie et celui de l’Oise. Il a fallu aligner jusqu’à cent partants sur certaines épreuves et Olivier Jouanneteau, « le » régional du concours a raflé la mise.

Les meilleurs cavaliers s’y sont en tout cas retrouvés : Delmotte, Ledermann, Bost, Navet, Godignon, Sérignac, Brouqsault qui apprécient ce concours bien rôdé. Avec de plus de vingt ans d’âge, il ressemble au bon vin, il devient carrément excellent : le Domaine de Ronquerolles appartenant au président Alain Corbière est agréable, spacieux, l’équipe expérimentée, le sol souple malgré la canicule. Pas de problème, l’arrosage est suffisant. Plus de 2000 personnes sont venues pour « le » rendez-vous de la saison équestre en Picardie. Les pistes sont l’affaire de Gérard Delporte, venu en voisin (et ami). Il est assisté de Marc-Olivier Drotz.

Pour la première fois Olivier Jouanneteau, qui a fait ses premières armes sur ce terrain puisque ses écuries se trouvent à quelques kilomètres, prend la vedette. Il gagne le grand prix avec sa jument fétiche Uélème, la puissance avec Diane de Terlong et le petit grand prix avec Eden du Rozel. Sur les 67 couples qui se sont succédés au grand prix, cinq sont restés au barrage : Stéphane Delaveau avec deux chevaux se révèle le plus rapide, mais accrochant une barre avec Eclipse de la Bar (sans rire) et deux avec Fidji du Fleury, il se classe 3 et 5è. Entre les deux se glisse Michel Hécart sur Baeken Platrière qui fait aussi tomber une barre. Jacques Bonnet et Olivier Jouanneteau passent sans faute. Bonnet place Apach d’Adriers en seconde place pour deux fois rien, Jouanneteau et Uélème l’emportent en 35’63 contre 35’79! L’épreuve de puissance s’arrête à 2m05 ; deux couples ex-aequo se partagent la première place : Jouanneteau avec Diane de Terlong et Bernard Schotsmans avec Pino. Le suspens la veille pour le petit grand prix était du même tonneau. Les trois premiers font sans faute et c’est le cheval appartenant à Stéphane Marteau, Eden du Rozel, qui se montre le plus véloce sous la selle d’Olivier Jouanneteau, devant Simon Delestre/Sarkrobat et Jacques Bonnet montant déjà Apache d’Adriers.

.

Le meilleur cavalier du concours est justement le jeune Lorrain Simon Delestre qui emporte toute une série d’épreuves : l’A2 open devant lui-même et Takeshi Shiraï, l’A2 devant Annick Chenu et Jean-Michel Gaspard, l’A3 devant Philippe Lazare et Dominique Faye. Il s’est également classé 3è en A2 juste derrière Nicolas Delmotte qui a dû s’incliner devant Thierry Klein montant Gigle.

Lundi, la journée est réservée aux épreuves B. L’écurie de Frédéric Boilevin s’y révèle dans une belle forme. Lors de la B3, il truste le podium à lui tout seul, trois sans faute avec First of Beussen, Guise de Lalande et Helton de Baussy. Lors de la B2 open, encore un sans faute qui lui permet de gagner avec Epinal de Ciboy devant Stéphane Rage en 2é et 3é place sur Hachelem et Féline de Terlong. Petite déception, en B1, Boilevin tombant une barre arrive 3è, derrière le Picard Vincent Balleux sur Diva Rosa et Rodolphe Guillard montant Eloge du Bocage, qui réalisent le sans faute.

Clermont-Ronquerolles est aussi l’occasion de désigner le champion de Picardie en 1e et 2e catrégorie. Bon sang ne saurait mentir, le titre revient à Eric Geneste (le fils de Bernard, l’ancien champion de France). Eric est un vrai amateur installé dans l’Aisne, comme son prédécesseur Christophe Choain l’an dernier : la tradition des céréaliers-éleveurs-cavaliers est un point fort de l’équitation en Picardie.