Rencontre avec Maximilien Lemercier
vendredi 19 décembre 2008

lemercier-quartz
Maximilien Lemercier et Quartz Adelheid Z © Julien Lavarec

Maximilien Lemercier s’est fait connaître grâce à son ascension avec son cheval fétiche Némo du Marais. Installé en Belgique, il abordera la saison 2009 avec un piquet de chevaux enrichi de nombreuses recrues des Hayettes.

Depuis 2005, Maximilien Lemercier s’est illustré en remportant avec Nemo du Marais les Grand Prix du CSI** de Palaiseau (2006), CSI** d’Hardelot (2007) ou en participant aux Championnats d’Europe Jeunes cavaliers en 2006. Installé en Belgique depuis près d’un an, Maximilien vient d’accueillir des recrues de choix avec de nombreux chevaux issus du célèbre élevage des Hayettes d’Yves et Kathleen Lauwers.

Comment se passe votre vie en Belgique ?Très bien ! Je loue des boxes dans une écurie à côté de Liège, chez des marchands. J’ai de bonnes conditions de travail beaucoup de contacts avec des cavaliers et des éleveurs.

Comment s’est présentée l’opportunité de monter des chevaux des Hayettes ? En fait tout vient de Némo. En effet, je suis toujours resté en contact et en bons termes avec ses naisseurs M. et Mme Rasquinet. Et M. et Mme Rasquinet sont amis avec Yves et Kathleen Lauwers. Les Rasquinet avaient donc déjà parlé de moi aux Lauwers. Et puis quand Gilles Botton, cavalier du Haras des Hayettes, a décidé de partir, ils ont pensé à moi.Comment s’est passé le premier contact ? En fait c’est Kathleen Lauwers qui m’a appelé pour me proposer de ressortir en concours l’étalon Éclair des Bois (monté notamment par Grégory Wathelet et Olivier Guillon). Comme Éclair n’était plus sorti en concours depuis 2004, j’ai demandé à l’essayer avant de répondre. Du coup je me suis rendu au Haras où j’ai aussi essayé d’autres chevaux. Tout, c’est bien passé et ils m’ont proposé de monter certains de leurs chevaux.Comment se concrétise votre collaboration avec le Haras des Hayettes ? J’ai dix jeunes chevaux et six chevaux d’âge au travail, mais je suis toujours à mon compte. Ces chevaux sont surtout destinés à être commercialisés ou valorisés en vue de carrières d'étalons. Grâce à cette opportunité j’ai ainsi récupéré de très bons chevaux comme Iqbal des Hayettes (Bamboula du Thot), Lady des Hayettes (Libero H), Quartz Adelheid Z (Quality Touch Z), Milady des Hayettes (Le Tot de Sémilly) ou encore Éclair des Bois (Papillon Rouge). Quant on sort de la catégorie "jeune cavalier", ce n’est pas facile de faire son trou chez les seniors. La concurrence est plus dure. Alors cette collaboration est une chance pour moi.