Retour en France pour Marie Pellegrin
mardi 03 septembre 2019

Marie Pellegrin et Alcazar du Moulin
Marie Pellegrin et Alcazar du Moulin © Jean Louis Perrier

Après plusieurs années en Suisse, Marie Pellegrin a retrouvé la France, son pays natal.

Son piquet de chevaux est actuellement basé dans les très belles infrastructures du Haras d’Estelya près de Morestel, dans le nord de l'Isère, non loin des installations de Michel Robert. Vivant dans la banlieue ouest de Lyon, Marie s’est mise en quête d’un site proche de son domicile et ses écuries devraient bientôt voir le jour à St Genis-Laval. "Je veux rester dans une structure à la taille humaine, j’ai prévu pour une vingtaine de chevaux, mais j’ai aussi la possibilité de faire un barn supplémentaire si j’ai de la demande. Mon idée est de me diriger vers du coaching haut de gamme. J’ai des propriétaires suisses fidèles qui m’ont suivie et d’autres viendront en stage régulièrement, ils ont l’habitude de se déplacer et la région de Lyon est facile d’accès. J’ai un bon piquet de chevaux que j’espère conserver pour le haut niveau, même si on est bien obligé de faire du commerce pour vivre de notre sport !". Marie Pellegrin a vendu l’an dernier la très bonne Une de l’Othain désormais performante en 5* sous la selle d’Harrie Smolders, mais dispose de chevaux d’avenir avec autour d’Alcazar du Moulin (2e du GP CSI 3* de Megève), de deux huit ans prometteurs, Boréale de Fondcombe et Bacccarat du Tertre.

Déjà présente sur les circuits FFE avec une écurie du Grand National où elle est associé à François-Eric Fédry, sa carrière internationale s’annonce à nouveau sous les couleurs de la France qu’elle avait fort bien portée dans ses années Jeunes puis en équipe de France lors de plusieurs Coupe des Nations avec le formidable Admirable. En effet après avoir pris en 2014 la nationalité suisse alors qu’elle était l’épouse de Daniel Etter, Marie Pellegrin retrouvera celle se son pays natal en 2019 lors des concours FEI. Un bel atout pour les équipes de France !