Rhinopneumonie : le GCT/GCL de Doha maintenu
mercredi 03 mars 2021

Image d'illustration Doha
Image d'illustration du stade équestre de Doha © LGCT/Stefano Grasso

La FEI vient d’annoncer via un communiqué que la première étape du Global Champions Tour/Global Champions League était pour le moment maintenu, malgré un cas avéré de rhinopneumonie.

Dans un communiqué publié en fin d’après-midi la Fédération Equestre Internationale a annoncé maintenir le CSI 5* de Doha, support de la première étape du Global Champions Tour. En effet, malgré un cas avéré de rhinopneumonie sur un cheval engagé sous couleurs allemandes ayant concouru à Valence au cours du mois de février, la situation semble pour le moment sous contrôle après que organisateurs, officiels de la FEI et vétérinaires aient mis en place des mesures de précaution. Ledit cheval a été transféré en clinique vétérinaire afin d’être isolé et surveillé. 

Trois autres chevaux placés en isolement

La FEI précise que trois autres chevaux, présents à Valence en février, ont également été isolés dès leur descente d’avion. « Quatre chevaux qui étaient en compétition à Valence sont arrivés à Doha le 20 février après avoir quitté l’Espagne plus tôt dans le mois. Deux chevaux engagés pour la Colombie ont quitté Valence le 7 février tandis que deux autres chevaux engagés pour l’Allemagne sont partis de Valence le 12 février, soit huit jours avant que la FEI ne fasse état des cas de EHV-1. » Ces quatre chevaux repartiront en Europe dans un autre avion afin de ne pas risque de contaminer les autres, pour le moment supposés sains.

« La FEI est en contact continu avec les organisateurs et ont étudié les risques liés à la situation, en concertation avec les épidémiologistes. Etant donné les mesures de biosécurité mises en place sur le site d’Al Shaqab et puisqu’aucun autre cheval présent n’a retourné un test PCR positif ces deux derniers jours […], la FEI a conclu que la compétition de ce week-end pouvait se tenir. Cependant, la FEI se réserve le droit d’annuler l’événement si la situation venait à se détériorer. » 

Enfin, le communiqué liste les différentes mesures mises en place pour limiter la propagation du virus dont deux prises de températures quotidiennes sur l’ensemble des chevaux, un ajustement des heures de détente libre afin de limiter le nombre de chevaux dans l’arène ou encore un appel quotidien entre la FEI, les organisateurs et les officiels FEI sur place. Kévin Staut, le président de l’IJRC a également confirmé qu’il participerait à ces réunions. À noter également que les cavaliers peuvent refuser de concourir, et ce sans risque de sanction par le règlement du GCT/GCL.