Romain Dreyfus a enflammé Pastré
lundi 21 octobre 2019

Romain Dreyfus et Azrcachon à Pastré
Romain Dreyfus et Azrcachon à Pastré © Pic Event

La 2ème manche du Grand Prix Pro1 de Marseille Pastré s'est courue dans une ambiance survoltée, particulièrement lors de la galopade de Romain Dreyfus sur le dernier obstacle. Dernier obstacle que sa monture, Arcachon, a franchi sans soucis, prenant l'avantage sur Bahikali du Vercol sous la selle de Pierre Peiffer.

Le parcours d'Erwin Cordier était à la hauteur du plateau de cavaliers engagés. La veille, sur le Grand Prix 1m35, il faut dire que les sans faute étaient nombreux. Le chef de piste n'a donc pas hésité à concocter un parcours plus délicat pour le Grand Prix Pro 1. Seuls cinq couples sur les 52 engagés, terminaient la première manche sans pénalité. Deux se sont qualifiés pour la 2ème partie avec 1 point de temps et cinq avec une faute. Cela a donné lieu à une deuxième manche à rebondissements. Les premiers à repartir avec 4 points au compteur,  Jil Benedetto, Bruno Rocca et Julien Massard sortaient de leurs parcours sans pénalité et terminaient respectivement 5ème, 6ème et 4ème de ce Grand Prix.

La deuxième manche semblait plus facile, mais elle a tenu ses promesse et les sans faute se sont ensuite fait attendre jusqu'au passage de Pierre Peiffer associé à Bahikali du Vercol qui s'installait alors en tête sous les acclamation d'un public provençal enthousiaste. Romain Dreyfus prenait alors le départ en compagnie d'Arcachon en Prim's. Le cavalier montait la dernière ligne dans une ambiance de stade et ravissait la victoire au cavalier de Plan de Cuques. Wilfrid Prud'homme et sa fidèle Une Sauterelle ne parvenaient pas à être plus rapide et avec une faute prenaient la 3ème place. Un podium resté intact jusqu'à la fin de l'épreuve, aucun autre couple ne terminant sans pénalité.

Arcachon est arrivé dans les écuries de Romain il y a tout juste une semaine. Les débuts du couple sont prometteurs, le cavalier va tester à Lyon si le cheval passe le cap sur plus gros. Plus présent sur les CSI que sur les concours de la région, Romain Dreyfus avouait avoir particulièrement apprécié son étape à Marseille « La piste de Pastré est très agréable à monter, c'est une de mes préférées. L'organisation était au top, j'ai vraiment adoré ce concours. Félicitations à Erwin Cordier qui nous a construit un beau parcours. Les distances étaient un peu courtes ce qui m'a posé des problèmes avec mon premier cheval un 7 ans avec beaucoup d'action. Le barrage était ouvert et très spectaculaire avec la galopade avant le dernier obstacle. Je n'ai pas précipité au début car je ne connais pas encore le cheval, j'ai juste joué la trajectoire. Sur le dernier j'ai eu la chance de trouver une distance... »