Scott Brash: "Aix la Chapelle est clairement ma priorité!"
mercredi 17 décembre 2014

cannes 2014 brash
Scott Brash © RB Presse

Scott Brash, n°1 mondial depuis un an, peut, avec sa victoire dans le Grand Prix de Genève, devenir le premier sportif de l’histoire à remporter le Rolex Grand Slam of Show Jumping. Dans un communiqué de presse, il explique sa motivation à inscrire son nom dans l'histoire des sports équestres.

 Grâce à votre victoire dans le Grand Prix Rolex au CHI de Genève, vous avez débuté votre propre Rolex Grand Slam of Show Jumping. Quel est votre avis sur ce concept ?

Scott Brash : Ce concept est extraordinaire pour notre sport. Nous sommes des sportifs et nous avons besoin de pouvoir nous fixer des objectifs. Le Rolex Grand Slam nous le permet et nous donnons notre meilleur pour remporter le Bonus. Celui-ci nous offre de meilleures conditions et cela a une répercussion positive sur les spectateurs qui ont, de cette manière, la possibilité d’assister à du très grand sport puisque les meilleurs cavaliers veulent s’imposer lors de ces trois concours. Rolex est un fabuleux partenaire du saut d’obstacles depuis de nombreuses années. C’est extraordinaire de voir qu’elle a décidé de poursuivre son engagement et de permettre ainsi au sport de continuer à se développer. Nous lui en sommes tous très reconnaissants. 

Jusqu’à aujourd’hui, personne n’est parvenu à remporter le Rolex Grand Slam. Vous pouvez écrire l’histoire…

En effet, mais ce sera très très difficile. Remporter l’un de ces trois Concours est déjà compliqué, alors trois… Je crois qu’Eric Lamaze y est déjà parvenu, mais pas dans le cadre d’une saison. Et Eric Lamaze avait un cheval extraordinaire…

Vous aussi avec « Hello Sanctos ».

C’est vrai. C’est le cheval de ma vie et je savoure chaque seconde passée avec lui. Et j’ai aussi la grande chance d’avoir d’autres chevaux d’exception.

Savez-vous déjà quel cheval vous allez monter lors du prochain Majeur, au CHIO d’Aix-la-Chapelle, en mai prochain ?

On verra. « Hello Sanctos » se sent normalement comme à la maison sur toutes les places de concours du monde, mais à Aix-la-Chapelle j’ai eu le sentiment qu’il ne s’est pas senti totalement à l’aise. Par conséquent, je peux imaginer monter « Ursula » à Aix-la-Chapelle.

Quel est votre programme pour la saison 2015 ?Q

Scott Brash : Aix-la-Chapelle est clairement ma priorité : le Grand Prix Rolex en mai et les championnats d’Europe en août.