Simon Delestre : « Valentino sera monté par Onyschenko »
jeudi 05 juin 2014

Valentino Velvet et Simon Delestre à Hong-Kong
Valentino Velvet et Simon Delestre à Hong-Kong © Scoopdyga

Valentino Velvet a quitté mercredi les écuries de Simon Delestre pour rejoindre celles du richissime homme d’affaires ukrainien Alexander Onyschenko. Le Lorrain s’est confié sur cette vente et sur la préparation de Qlassic Bois Margot.

La vente de Valentino Velvet (C Indoctro) était-elle prévue ?

Non, vendre un cheval de ce niveau là qui est prêt n’est jamais un souhait ni le bon moment. Valentino m’a beaucoup donné et, à douze ans, il est en pleine forme. Ses propriétaires, Régis Briotet et Benoît Zimmermann, ont décidé de vendre dans l’objectif de réinvestir dans un nouveau cheval. 

La déception de votre performance lors de la finale Coupe du monde de Lyon (23e) a-t-elle joué ?

Pas du tout. Nous avons eu cette opportunité et nous avons décidé de le vendre. 

Qui va désormais le monter ?

A priori, son nouveau propriétaire, Alexander Onyschenko. Il va essayer de le monter en vue des Jeux équestres mondiaux.

Caen est aussi votre principal objectif de l’année. Où en est la préparation de Qlassic Bois Margot  (L’Arc de Triomphe Bois Margot) ?

Après avoir super sauté dans le Grand Prix CSIO de La Baule (7e avec 0+0), il a été en dessous de son niveau dans la Coupe des nations de Rome (9+4), le week-end suivant. Mais je l’ai senti fatigué à cause des trois jours de transport. Après, ce n’est pas alarmant, d’autant que 8 points est son plus mauvais score. Les chevaux ne sont pas des machines ! Nous allons participer au CSI5* de Cannes (12-14 juin) puis nous établirons la suite du programme avec le sélectionneur, Philippe Guerdat. J’aurais aimé participé à davantage de Coupe des nations, mais nous allons quand même essayer de faire nos preuves et de gagner notre place. Je suis archi motivé. Pour moi, Qlassic est un vrai cheval de championnat. Il a tous les moyens et, à dix ans, est dans la fleur de l’âge. Pour moi, c’est le bon moment. 

Le bondissant Ryan des Hayettes (Hugo Gesmeray) continue aussi sa progression?

Oui, il est vraiment extra et nous avons pris la décision de le garder sur le long terme. Entre lui et Qlassic, j’ai la chance de disposer de deux chevaux de très haut niveau. Napoli du Ry (Baloubet du Rouet), provisoirement arrêté à cause d’une bleime, peut aussi gagner de grosses épreuves, et Stardust Quinhon (Calvaro), qui a huit ans, évolue très bien. Et j’ai trois très bons 6 ans en formation. Je n’ai en revanche pas de 7 ans car les cinq 6 ans que nous avions l’an passé ont été vendus. Même si c’est le top niveau qui me fait vibrer et avancer, le commerce reste une grosse partie de mon activité.