Steve Guerdat et Martin Fuchs signent un doublé dans la Coupe de Genève
samedi 14 décembre 2019

Steve Guerdat et Venard de Cerisy CHI Genève 2019
Steve Guerdat et Venard de Cerisy CHI Genève 2019 © Scoopdyga

Steve Guerdat et Martin Fuchs ont gâté leur public en signant un magnifique doublé dans La Coupe de Genève. Côté français, Pénélope Leprévost prend une belle 5e place mais Roger-Yves Bost et Simon Delestre ont loupé leur dernière chance de qualification pour le Grand Prix Rolex de dimanche.

La Coupe de Genève se dispute sur un parcours de combinaisons qui n’a pas manqué d’occasionner quelques déconvenues. Le double sur bidet a entrainé les éliminations de Julien Epaillard/Queeletta et Daniel Deusser/Jasmien vd Bisschop tandis que le quadruple Rolex était très fautif.

Au-delà de cette belle épreuve ranking FEI, l’enjeu était de taille pour les couples non qualifiés pour le Grand Prix Rolex. Ils étaient douze au départ, dont Roger-Yves Bost et Simon Delestre, pour cinq places à prendre. Malheureusement les deux frenchies sont passés à côté, Sangria du Coty fautant sur le C du quadruple, et Uccello de Will sur l’entrée de l’ultime double. Ils ne rejoindront pas Julien Epaillard, Kévin Staut, pas très heureux non plus sur cette épreuve avec Tolède de Mescam, et Pénélope Leprévost qui avaient acquis leur ticket jeudi soir pour le point d'orgue de cette étape du Rolex Grand Slam.

En attendant ce grand moment de sport, quinze barragistes se sont retrouvés au barrage de la Coupe de Genève. L’empoignade s’annonçait serrée, d’autant que plusieurs cavaliers avaient sellé des montures très performantes. Le barrage a été ouvert par un nouveau sans faute d’Eric Lamaze associé à Idalville d’Esprit, un BWP de 11 ans en lequel il fonde de sérieux espoirs, compréhensible au vu de son aisance ! Tout de suite après le passage du Canadien, Steve Guerdat mettait la barre très haute avec un tracé plein d’audace aux commandes de Venard de Cerisy. Kent Farrington a bien essayé de renouveler sa performance de jeudi (lire ici) mais Creedance n’a pu avaler l’oxer de la combinaison sans faillir. Pénélope Leprévost signe un très beau tour avec GFE Excalibur de la Tour Vidal, 5e rang à la clé. Pour la victoire il fallait rentrer en moins de 30 secondes, mais personne n’a réussi à dépasser le chronomètre du numéro un mondial. Celui qui s’en est le plus approché n’est autre que son dauphin, Martin Fuchs, qui n’a pas hésité à renvoyer au feu son complice du Top Ten de la veille, Silver Shine. Bonne idée : le gris lui donne la 2e place devant Marcus Ehning et son beau A La Carte NRW.

Les résultats : ICI.