Un Louis d’Or pour Beat Mändli !
dimanche 01 novembre 2009

equitalyon09-mandli-louis
Beat Mändli et Louis © Jean-Louis Perrier

Etourdissant ! Avec cinq chevaux dans la même seconde le barrage du Grand Prix Rolex FEI Coupe du Monde d’Equita’Lyon restera dans les anales ! La superbe étape lyonnaise du circuit Coupe du Monde se conclut avec une nouvelle victoire suisse grâce à Beat Mändli et son incroyable Louis.Découvrez le parcours et l'interview du vainqueur en vidéo

Les cavaliers français ont eu du mal à tirer parti de l’entrée de Lyon sur le circuit Coupe du Monde ! Le plus habile a été le plus novice à ce niveau là , Olivier Desutter. Avec Aranka, le champion de France est le seul de nos représentants à se glisser dans le barrage à 11. Il avait la lourde tâche d’ouvrir les débats et y signe un nouveau sans faute, 7e place à la clé! Bravo! Patrice Delaveau a de quoi rager car c’est un peu de temps dépassé qui le prive de ce barrage avec Katchina Mail. Il en est de même pour Julien Epaillard/Latina de Pitray. Nos deux frenchies partagent la même mésaventure que le champion olympique Eric Lamaze et son fabuleux Hickstead qu’on aurait bien aimé voir sur ce barrage! La série des quatre points étaient de mise pour Michel Robert/Kellemoi de Pepita, Kevin Staut/Kraque Boom, Pénélope Leprévost/ Mylord Carthago , avec un peu de temps en prime pour Timothée Anciaume/Lamm de Fétan et Simon Delestre/Mélodie Ardente.

Deuxième à partir dans ce barrage à 11, Beat Mändli a fait parler les qualités de son oldenbourg de 9 ans Louis. Beat Mändli a pu participer à Lyon grâce à une wild card de Sylvie Robert qui avait aussi invité le champion de France. Un bon choix qui profite avant tout au sport ! Beat Mändli en a écrit une belle page avec un virage d’anthologie à la réception du gros oxer Equidia avant d’aller galoper sans faillir sur l’ultime saut avec l’imposant obstacle Rolex, et la pression était mise sur les suivants avec un sans faute en 39’31. Il ne manquera que 5’’ à Albert Zoer avec Oki Doki pour le déloger de la tête ! Ben Maher et l’imposant Wonderboy n’auront pas pu faire mieux, tout comme Marcus Ehning/Sandro Boy qui reste à la porte du podium devant Harrie Smolder/Exquis Oliver.