Un bel été pour Thibault Destrebecq
mardi 10 septembre 2019

Thibault Destrebecq
Thibault Destrebecq au CSI de Chantilly © Coll

Thibault Destrebecq, ancien champion de France à poney, évolue désormais en Belgique et voit le futur lui sourire. Le cavalier est passé des poneys de l’Oise à l’écurie de Jérôme Guéry.

Il y a dix ans, Thibault Destrebecq était champion de France à poney, formé par son père dans l’écurie familiale de l’Oise. Thibault est maintenant cavalier chez le champion d’Europe par équipe, Jérôme Guéry, en Belgique : « Je suis à 75% dans son écurie, je monte six chevaux chez lui le matin, ce qui me laisse l’après-midi pour m’occuper des miens. C’est impeccable », explique-t-il avec un léger accent wallon.

« J’ai toujours voulu être cavalier ! », clame-t-il en souriant. Après une formation à Saumur et un peu d’enseignement, il devient cavalier chez le négociant Fabien Schreiber près de Liège. L’an dernier, il déménage vers Waterloo avec sa compagne Lola Madrenas, cavalière de saut d’obstacles et de complet. Bonne idée, car une place est vacante chez un célèbre voisin, Jérôme Guéry. Une occasion à ne pas manquer !  « Ils se sont bien trouvé ces deux-là, ils s’entendent bien car ils sont rigoureux tous les deux », assure Lola, « et donc ils travaillent en confiance. C’est une vraie association professionnelle et personnelle, destinée à durer ».  Cette situation permet au couple d’étoffer son propre piquet et à chacun de mener sa carrière en international.

« Le titre européen de Jérôme est bon pour l'écurie, tout va bien ». Leur entente est claire et bénéfique. Jérôme va emmener Mirabelle (Emerald t'Ruytershof) dite "Mimi" au championnat du monde des 7 ans à Lanaken du 20 au 22 septembre : « C'est ma jument préférée car elle a beaucoup de moyens, c'est une vraie jument alezane, attachante et régulière », précise Thibault. Avec elle, il se sent en osmose et elle lui donne son maximum. « Elle a découvert l'international lors des CSI 1* et 2* de Chantilly en juillet où elle a gagné une épreuve et s'est classée ensuite alors qu'elle sautait trois jours d'affilée pour la première fois ». De plus, sa 8 ans Fais toi belle du Seigneur (SBS) a remporté le championnat de Wallonie début août : « guerrière émotive », elle s'affirme à 1,45m et évolue vite, alignant les sans-faute. Quant à Crooner d’HyrencourtZ(Crown) il est dans la même ligne de progression, puisqu'il a réalisé un sans-faute au championnat de Belgique : « calme, avec de gros moyens, il doit juste apprendre ».  Un bel été en somme !