Un petit tour et puis s’en vont …
lundi 12 juin 2006

franconville6-hurel-letsgo
Jérôme Hurel et Letsgo - Ph. Audrey Moreau

Samedi 10 juin la célèbre épreuve des 6 barres,inscrite au programme du jumping de Franconville n’aura pas permis aux 8 cavaliers présents de gravir des hauteurs incommensurables.

Au programme : Jérôme Hurel et son entier gris de 7 ans, Letsgo (Carthago x Rox de la Touche) ; Fabrice Dumartin et Karaouan de Cartigny un fils de Laudanum, Fabrice Dumartin qui s’est illustré lors du prix Dalkia vendredi, terminant 3ème avec Hasard du Gisors, Jérôme Debas Montagner et Ivanoe d’Elle, Sylvain Montigny et l’aîné de cette épreuve, le « Galoubet » Galant de la Maine, entier gris de 12 ans, Robert Breul avec Kassidi (Paladin des Ifs), Christophe Grangier et sa jument Héroïne Verte, et enfin, l’hongre de 8 ans King du Sansson propriété de Robin Schneider. En entrée un vertical d’1m15, en sortie de ligne, un 6ème obstacle à 1m65.Seuls Jérôme Hurel et le cadet de l’épreuve, Letsgo parviendront à gravir ces 1m65, les 7 autres participants se verront relayés aux places ex æquo de second en faisant chuter généralement le 5ème obstacle à 1m55, rageant…Décevant donc, les 1m85 tant promus cette année ne seront pas gravis, une chaleur bien plus qu’estivale n’étant pas à la faveur des montures …

Mais le spectacle ne se clôturera pas sur ce premier passage, au terme du tour d’honneur nos huit cavaliers referont trembler les tribunes du bois des éboulures, pour réitérer l’expérience …Sylvain Montigny et Galant du Maine ouvriront l’assaut, franchissant à nouveau la ligne, et les 7 autres cavaliers suivront … Pour la majorité, sans pénalités … Belle revanche !Le spectacle continuera plus tard dans la soirée, confié cette année aux compagnies "Caracole" et L'Aventure au Galop". Une heure et demi où se sont alternées cascades équestres et figures étonnantes, au rythme du tambour battant. Passant de la "poste hongroise" à la pyramide sur chevaux au "cerceau de feu", montures et cavaliers se sont embrasés grâce aux artifices apposés sur leur harnachement. Un retour à l'époque médiévale a succédé, au programme : joutes équestres de chevaliers en costumes d'époque. L’apothéose de lumières a clôturé la journée du samedi avec le spectacle pyrotechnique.