Une belle entrée en matière !
vendredi 31 octobre 2008

equitalyon8-etter-peu a peu
Daniel Etter et Peu à Peu

La première journée du CSI ***** permet aux uns et aux autres de ‘’prendre la température’’. Malgré le forfait de Ludger Beerbaum, les stars ne manquent pas ! A chacun d’affuter sa stratégie pour être au top dimanche pour le Grand Prix GL Events !

Pour ce premier jour du CSI, les cavaliers ont réparti leurs montures de tête entre les deux épreuves sur 1,50 m. S’il faut attendre la fin d’après-midi pour voir Shutterfly, Oki Doki, The Sixth Sense ou Cash dans une difficulté progressive, la plupart des autres chevaux vedettes se retrouvaient dans le barème A chrono. Julien Epaillard étrennait son nouveau complice ‘’ Loops de Batilly’’, un transfuge des écuries de William Whitaker depuis un mois et demi. ‘’ A Caen il s’est bien comporté dans une grosse. Je vais le mettre dans le Grand Prix ici et Labrador de Brekka fera le Master GPA’’. Malgré une faute Julien était satisfait du comportement de ce fils de Concorde avec une mère par Jalisco sur ce parcours aéré avec deux doubles aux distances un peu courtes. Le chef de piste Franck Rothenberger s’attendait à voir de nombreux sans faute les premiers jours vu la qualité du plateau. Il a vu juste. Treize couples sur quarante quatre atteignaient le score parfait dans l’épreuve contre la montre. Parmi eux, on comptera six Français : Timothée Anciaume et son Lamm de Fetans qui effectuent un parcours très fluide, Eugénie Angot et Ilostra Dark, Kevin Staut et le Prestige st Lois, Alexandra Francart et Iman du Rozel. Nicolas Delmotte et son Luccianno*HN continuent d’accumuler de bonnes performances en prenant la 5ème place toout comme Pénélope Leprevost, dernière à passer la ligne de départ mais deuxième à l’arrivée. Sans pénalité en 49’’95, elle prendra la deuxième place derrière le Suisse Daniel Etter et Peu à Peu (sans pénalité en 49’’85).

L’épreuve à difficulté progressive à réserver le même scénario que l’épreuve précédente : beaucoup de parcours avec le maximum de points, 33,5%, une bataille pour le chronomètre, un champion en tête : Markus Fuchs et La Toya III. Seul, le dernier couple à s’élancer les aura fait trembler, mais pas vaciller. Accumulant 65 points en 42’’15, Thomas Frühmann et The Sixth Sense prennent une deuxième place. A noter la encore les performances prometteuses des tricolores : une quatrième place pour Roger-Yves Bost et Lolita de la Loge, une cinquième pour Michel Robert et Kronos d’Ouilly.