Valdocco des Caps s'envole pour l'Irlande
mercredi 11 septembre 2019

Guillaume Foutrier et Valdocco des Caps
Guillaume Foutrier et Valdocco des Caps foulaient la belle piste aixoise cette année © Scoopdyga

Fin de la collaboration entre Valdocco des Caps et Guillaume Foutrier. En effet, le bai de 10 ans évoluera désormais sous couleurs irlandaises sous la selle du multimédaillé Cian O’Connor.

Quelle année pour Cian O’Connor qui ne fait qu’étoffer son piquet ! Pouvant déjà compter sur les très bons Irenice Horta et PSG Final, le Selle Français Valdocco des Caps, complice de Guillaume Foutrier, a rejoint en début de semaine ses écuries. Le nouveau couple fera ses premiers pas ensemble ce week-end au CSI 3* de Paderborn, où seront d’ailleurs également présentes ses deux autres montures citées antérieurement.

Valdocco des Caps a débuté sa carrière internationale avec Guillaume Foutrier en 2015 avant de passer un an avec Alexandre de Rothschild puis un mois chez Axel van Colen, toujours sous couleurs françaises. En 2016, il retourne chez Guillaume avec qui il explose au plus haut niveau. En 2017, le couple remporte le Grand Prix du CSI 3* de Mijas et participe quelques mois plus tard à sa première Coupe des nations au CSIO 3* de Drammen, remportant juste avant le Grand Prix 3* d’Escwheiler, puis en août celui de Lons-le-Saulnier. Fin 2018, c’est une 7e place dans le Grand Prix Coupe du monde de Lyon.

2019 est sans aucun doute la plus belle année pour la paire qui en février prend la 4e place du Grand Prix 5* de Bordeaux avant de s’imposer dans le Grand Prix 4* de St Tropez en avril. Guillaume et Valdcco enchaînent sur les plus belles pistes du monde avec les CSIO de La Baule, St Gall, mais surtout Aix-la-Chapelle, permettant à la France de prendre la 3e place dans la Coupe des nations allemande. Une expérience magnifique dont rêvait le Nordiste qui était aussi 6e et second réserviste pour les championnats d’Europe de Rotterdam.

A seulement 10 ans, Valdocco a tout le futur devant lui pour briller à haut niveau, raison pour laquelle la décision a été prise de s’en séparer. « L’an prochain, le schéma aurait été le même, j’aurai manqué d’expérience pour faire partie du voyage aux Jeux, mais je pense que Valdocco est un véritable cheval de championnat », a confié Guillaume à Stud For Life. Un travail du Français à saluer et à qui les performances du fils de Number One d’Iso sont dues.