Viva Moya !
samedi 30 octobre 2010

Sergio Alvarez Moya / Wisconsin, vainqueur des Equita Masters by GPA
Sergio Alvarez Moya / Wisconsin, vainqueur des Equita Masters by GPA © Ph. Jean-Louis Perrier

Le renouveau du jumping espagnol a trouvé une éclatante confirmation avec la victoire de Sergio Alvarez Moya dans l’Equita Masters by GPA couru à Lyon le 30 octobre.

Grand Prix et format court

Avec une formule qui sélectionne quinze cavaliers pour deux manches, l’Equita Masters by GPA assure un spectacle de forte intensité. La dotation globale de 120 000 €, soit 30 000€ pour le gagnant, en fait une épreuve très convoitée. Le mode de sélection un peu complexe met en licence les tous premiers de la ranking list FEI et d’autres plus éloignés.  C’est l’un de ses outsiders qui s’impose cette année avec la victoire du 59e mondial, l’espagnol Sergio Alvarez Moya.

 

Dix prétendants au sacre

La première manche n’avait rien d’un banal tour de chauffe et pourtant 10 couples sont venus à bout sans pénalité du parcours monté par Frank Rothenberberg. Côté français, Pénélope Leprévost  sortait avec une faute de Myss Valette  tandis que Kévin Staut avec Zéta de Hus  était dans le bon wagon des sans faute. Les vainqueurs de l’édition 2009, le couple olympique Eric Lamaze/Hickstead en faisait tout autant en signant le meilleur chrono ce qui leur garantissait de partir en dernière position.

 

Première victoire ibérique dans un Masters

La seconde manche n’a guère été plus sélective mais l’impératif d’établir le meilleur chrono a fait son œuvre. Les deux derniers prétendants à la victoire, Denys Linch et Eric Lamaze en ont fait les frais ! Les chronos de  Lantinus et d’Hickstead auraient pu donner la victoire à leur cavalier, mais une faute du premier sur l’ultime oxer et une sur le vertical FEI pour l’autre, en ont décidé autrement ! La victoire récompense l’audace du jeune espagnol Sergio Alvarez Moya, 25 ans, avec son solide fils de Darco, Wisconsin.  Edwina Alexander  décroche la 2e place avec Cevo Socrates devant Marcus Ehning et le toujours aussi beau Sandro Boy, tandis que Marco Kutscher confirme le bon retour à la compétition de Cornet Obolensky avec une 4e place. Sergio Alvarez Moya qui ne s’attendait pas à disputer son épreuve avant son arrivée à Lyon, n’a pas manqué de  souligner qu’il était d’autant plus fier de sa victoire que l’épreuve était dédiée à la mémoire de Fransisco Moura. Le jeune cavalier portugais, fils de l’organisateur de Villamoura, est brutalement décédé il y a quelques jours dans sa 27e année.

Retrouvez les vidéos des parcours de Sergio Alvarez Moya et Kévin Staut, ainsi qu'une interview de l'Espagnol vainqueur de l'épreuve dans Toutes les vidéos