Volver de la Vigne et Tam Tam du Valon changent d’écuries
jeudi 29 août 2019

António Matos Almeida et Volver de la Vigne
Volver de la Vigne a quitté António Matos Almeida pour partir dans de nouvelles écuries directement après le championnat d'Europe de Rotterdam © Scoopdyga

Il est monnaie courante de voir les championnats servir de lieu de vente lorsque cela concerne les chevaux. Les championnats d’Europe de Rotterdam n’ont pas été l’exception à la règle puisque deux sont directement repartis dans de nouvelles écuries dès la fin de la compétition.

Catch Me If You Can et Oaks Redwood quelques mois après les Jeux Equestres Mondiaux ou bien encore Ibelle Ask (Ibelle van de Grote Haart) après la finale Coupe du monde 2018 : il est presque devenu habituel de voir des chevaux changer de cavalier et propriétaire après un championnat (très) réussi. Cela a été le cas à Rotterdam puisque ce n’est pas un mais deux chevaux qui ont changé d’écuries à l’issue de ce championnat.

Volver de la Vigne, monté par le Portugais António Matos Almeida n’est même pas retourné chez lui, partant directement chez Ludger Beerbaum. Ce fils de Diamant de Semilly né en France chez Lucien Villotte, a terminé 10e des championnats d’Europe, ne touchant pas une seule barre durant ses quatre premiers tours. Le hongre de 10 ans a su impressionner le public (et cavaliers) lors de la Coupe des nations en réalisant un double sans-faute. Débuté sur la scène internationale par le Français Thibault Bazire, il est ensuite passé sous les selles de Clémentine Bost, Hugo et Robert Breul avant d’arriver au Portugal en 2017 chez Luis Sabino Gonçalves. C’est en 2018 qu’il a rejoint les écuries d’António Matos, avec qui il réalise son premier CSI 5* à Cascais en juin dernier. Il participe également à la finale de la Coupe des nations de seconde division à Athènes en juillet où il effectue un sans-faute en première manche où le Portugal termine 2e. Ce sera donc sous couleurs allemandes que Volver évoluera à présent.

Un sort similaire a été réservé à Tam Tam du Valon, complice de l’Espagnol Iván Serrano, qui n’est pas non plus rentré à domicile après les championnats. Le hongre de douze ans a en effet pris la route pour la Suisse pour se rendre chez nul autre que Martin Fuchs. Bon week-end donc pour le nouveau champion d'Europe tout récemment sacré, qui outre un titre repart de Rotterdam avec une nouvelle monture. Ce Selle-Français a lui aussi fait ses débuts en compétition internationale sous couleurs françaises avec Olivier Guillon, avant d’être monté par Vincent Balleux et Damien de Chambord. Ce n’est qu’en mars 2018 qu’il est passé sous couleurs espagnoles chez Iván. Ils remportent ensemble le Grand Prix du CSI 3* de Vilamoura en novembre et sautaient les Coupes des nations de Drammen et Lisbonne où ils signaient un sans-faute dans chaque épreuve. Si ce championnat continental a été synonyme d’un peu moins de réussite pour le couple, le fils d’Ogrion des Champs aura tout de même suffisamment marqué les esprits pour trouver un nouveau cavalier.