WEF : McLain Ward remporte son match contre Kent Farrington
dimanche 09 février 2020

McLain Ward et Noche de Ronda
McLain Ward et Noche de Ronda © Sportfot

De l'autre côté de l'Atlantique, les épreuves s'enchainent au Winter Equestrian Festival. Hier soir se déroulait un Grand Prix Fidelity Investments doté à 401,000$ remporté par McLain Ward et Noche de Ronda.

McLain Ward et Noche de Ronda ont décroché le premier Grand Prix 5* du WEF, un bel accomplissement pour cette jument de onze ans qui a commencé les internationaux la saison dernière et qui sautait auparavant des épreuves à 135. "Nous l'avons trouvée l'année dernière avec Maarten Huygens, elle a été débutée par le Mexicain Manuel Lecuona. Bob Russell et Marilla van Beuren ont investi à mes côtés pour la conserver. Marilla est une fervente adepte du sport, c'était son rêve de posséder un cheval de Grand Prix, c'est une belle histoire", racontait McLain. Par la force des choses, la jument s'est même retrouvée au CHIO d'Aix la Chapelle où elle a signé un double sans-faute dans la Coupe des nations et remporté le prix Allianz. Depuis la baie s'est régulièrement illustrée au plus haut-niveau jusqu'à ce soir à Wellington où elle a remporté sa septième épreuve internationale. "Elle a vraiment été spectaculaire", soufflait son cavalier qui a du batailler avec quelque uns des meilleures cavaliers américains avant de monter sur la plus haute marche du podium. "Cela ne devient pas plus facile avec le temps, le stress ne s'en va pas mais cela devient un peu comme une drogue, j'adore ça et ça me tue en même temps. Ces victoires sont sympas, mais la lutte avec Kent et les autres, c'est ce qui fait chauffer le sang dans nos veines", confiait McLain. 

En selle sur sa formidable Gazelle, Kent Farrington s'est incliné pour deux secondes de trop. "Aujourd'hui j'ai été battu par un super cavalier et un cheval aux foulées de géant (...) Je suis très heureux de mon cheval et malheureux de cette seconde place", plaisantait Kent.

Eric Lamaze complète le podium avec son bon Chacco Kid, très régulier ces derniers temps. "Le barrage était construit de telle manière que tout se jouait sur les distances que l'on trouvait en sortie de virage. Parfois elles viennent rapidement, parfois pas. Pour McLain, ce fut le cas", reconnaissait le Canadien qui s'estimait tout de même ravi du comportement de son cheval. "C'est un vrai combattant et il est très respectueux. Il fait toujours son maximum pour moi."

Les résultats : ICI