WEF: Mclain Ward pour la dernière
dimanche 29 mars 2015

McLain Ward et HH Carlos Z
McLain Ward et HH Carlos Z © Sportfot

Mclain Ward renoue avec le succès hier soir à Wellington, en s'imposant dans le dernier Grand Prix aux couleurs Rolex du WEF (après 12 semaines) en selle sur HH Carlos z

Le WEF touche à sa fin, et pour le dernier Grand Prix, le chef de piste, Steve Stephens, n'avait pas dessiné son parcours au rabais! Et de nombreux couples se sont laissé piéger ici ou là. Exit Beezie Madden et Cortes C, Yann Candele et Showgirl auteurs de 4 points mais aussi Meredith Michaels-Beerbaum et Fibonacci 17, et Marie Hécart avec Myself de Breve, qui écopent toutes deux de 12 points.

Ils ne sont que trois finalement à être parvenus à trouver la clés du parcours et a se qualifier pour le barrage. Pourtant pas un ne réitèrera un score vierge. Première à s’élancer, Georgina Bloomberg et Lilly écopent d'une faute en 44'392. Daniel Bluman et Conconcreto Sancha LS.tente de faire mieux, va plus vite,  41'645 mais écope également d’une faute. Pour remporter la mise, le dernier barragiste, McLain War, n'a don qu'un sans faute à faire pour remporter la mise. Facile à dire mais....pas la stratégie de l'Américain! En selle sur HH Carlos Z, le cavalier met le rythme, le turbo même et boucle son parcours avec une faute lui aussi et un temps de 41'252, raflant ainsi la couple et la forte dotation qui l'accompagne. «Avec trois cavaliers au le barrage, le plan n'était pas très compliqué. Kent Farrington est un grand ami et m'expliquer ce qui se passait lorsque je m'échauffais. Georgina avait la position peu enviable de n°1. Quand Daniel a fait tomber la palanque, j'ai dit à Kent, 'Ok,nous pouvons gagner ce de deux façons.' Cet obstacle était très fautif, il faisait très sombre dans ce haut de terrain et les chevaux regardaient la foule installée derrière. Il était difficile de terminer sans faute dans le premier tour et encore plus difficile de le réitérer dans la seconde, du coup, notre plan était d'essayer d'aller vite et si je commettais une faute, d'avoir le meilleur chronomètre. Et la chance a était un peu de mon côté." expliquait MCLain Ward.

L'Américain retrouve donc le meilleur sourire puisqu'il n'avait pas remporté de CSI 5* depuis juin dernier, c'était alors à Calgary!