Windsor : la chasse en bonne place
jeudi 27 août 2009

windsor9-chasse-guiloon-lord
Olivier Guillon et Lord de Theize © www.scoopdyga.com

Belle entrée en matière pour les tricolores dans la chasse. L’équipe de France est en embuscade derrière Suisses et Hollandais qu’un cheveu sépare !

Temps froid, pluie intermittente, tribunes quasiment vides, parcours terne, une soirée très ordinaire… difficile alors de se sentir dans un championnat d’Europe ! Bob Ellis aura, à juste titre, voulu préserver les chevaux… mais un peu de décorum, surtout sur un site aussi chargé d’histoire, aurait au moins flatté l’œil ! Si ces trois heures d’épreuve, finissant à plus de minuit, ne resteront pas dans les annales, elles n’ont pas altéré la logique sportive. Soigner le dessin dans un bon train suffisait à bien figurer. Réserviste après le forfait de Jubilée d’Ouilly (Pénélope Leprévost est quand même à Windsor pour encourager ses équipiers, chapeau !), Olivier Guillon/Lord de Theize placera avec justesse le curseur dès les premiers passages (6e du provisoire) à l’instar d’Angélique Hoorn/Blauwendraad’s O’Brien (4e) qui trouvait le bon tempo en partant en n°2. Pius Schwizer/Ulysse ne tardera pas à imposer son chrono en 68,31… et personne ne tentera vraiment de le faire voler en éclat. Les bases du classement provisoire par équipe étaient donc posées dès le n° 13 en lice (sur 77 couples) ! Quelques coups d’éclats raviveront la flamme, comme celui du jeune hollandais, Harrie Smolders/Walnut de Muze*Exquis (3e), de l’autrichien Stefan Eder/Chili van Dijk (5e) ou du surprenant Estonien, Pill Rein/A Big boy (7e). Côté français, Kevin Staut suivra parfaitement la trace d’Olivier Guillon (10e). Un soulagement après les refus entêtés de Kraque Boom lors de la warm-up où la qualité de l’éclairage et les ombres portées n’étaient visiblement pas à son goût ! Timothée Anciaume et Lamm de Fétan (27e) auraient du s’inscrire juste entre leurs deux coéquipiers, mais une faute sur l’entrée de triple les reléguera dans le deuxième tiers du provisoire. Restait à Roger-Yves Bost/Idéal de la Loge de conclure. L’appel du chronomètre a couté cher à Bosty, en passe de prendre une option dans les premiers rangs du classement, il se heurtera à l’avant dernier oxer (19e) exactement comme le pilier hollandais, Albert Zoer/Oki Doki (23e). Mais rien d’irrémédiable car jusqu’au 30e, tous les couples sont dans la même barre !

Le dernier rebondissement de ce long défilé européen très hétérogène, reviendra à la Suisse avec une belle démonstration d’aisance de Steve Guerdat avec sa jument française, Jalisca Solier avec 68,48 (2e), il talonnait son coéquipier vainqueur de l’épreuve et s’installait au 2e rang ! Au cumul, la Suisse (3,66 points) prenait l’avantage d’un cheveu sur la Hollande (3,96 points), juste devant la France (4,71 points) confortablement postée. L’Irlande (5,86 points), L’Italie (7 points) à nouveau très surprenante suivaient devant une Allemagne très discrète (7,75 points)… à l’exception des deux grosses fautes de postérieurs de Checkmate sur le n°10 et n°12, mettant la tenante du titre, Meredith Michaels-Beerbaum, dans une posture peu confortable en début de compétition (32e) ! Mais les deux manches de vendredi ont encore leur rôle à tenir pour départager les équipes et définir les 20 couples retenus pour la finale individuelle dominicale !

Photos de Windsor par Scoopdyga

Résultats détaillés