CVI3* Saumur : Annebeth Kubbe, Lambert Leclézio et les Wittegheit 1 au sommet
dimanche 29 mai 2022

Lambert Leclezio et Estado*IFCE, ici lors du CVI3* de Saumur
Lambert Leclezio et Estado*IFCE, ici lors du CVI3* de Saumur © Les Garennes

Clap de fin pour la trente-troisième édition de Saumur Voltige ! Après quatre jours de compétition et de programmes tous plus beaux et impressionnants les uns que les autres, les vainqueurs de chaque catégorie du CVI2* et CVI3* ont été sacrés. Et sans grande surprise, au cœur du Grand manège, ce sont les hymnes français et néerlandais qui se sont succédés ce dimanche lors de la remise des prix. Retour sur cette dernière journée de compétition à Saumur, dédiée aux programmes libres.

Si, ce week-end, les compétitions ont été nombreuses en Europe et ont vu s'affronter des cavaliers représentants de multiples nationalités, dans le CVI de Saumur, les matchs ont surtout été franco-néerlandais. Quelle que soit la catégorie, les deux pays se sont livrés une bataille sans merci, alignant chacun quelques très prometteuses cartouches de leur effectif. Mais à l'issue de ces trois jours intenses de compétition, les Tricolores ont finalement bien fait comprendre à leurs adversaires qu'en France, c'était à la Marseillaise de résonner. Au total, les voltigeurs français se sont ainsi imposés dans huit catégories sur quatorze et se sont notamment montrés très performants dans celles du CVI2*. Chez les Juniors, la victoire est ainsi revenue à Maelys MarminVegas du Hans et Marina Dupon Joosten, à Lina HuronPadouk Ibarra et Isabelle Guignard Salzat ainsi que Dorian Terrier, Black Mor LH et Sebastien Langlois chez les Seniors, à Charlotte LhommeauCasares van het Cauterhof et Gersende Lhommeau mais aussi à Ruben DelaunayOrlof de Conde et Yannick Kersulec chez les Jeunes, à Paul GirouxRed Boy et Lisa Dupon chez les Enfants et aux voltigeurs des écuries du Cercle d'or dans la catégorie des Juniors. Du reste, dans ce CVI2*, les Français n'ont malheureusement rien pu faire face au champion du monde en titre Sam Dos Santos qui s'est imposé chez les Juniors masculins après avoir exécuté trois incroyables programmes, tous d'une technique et d'une élégance rares, notés au-dessus de 8, sur Doemaar longé par Jinte Van Der Heijden, ou encore face au trio Isabella Delemarre/Newmarket Boom Box/Moneke Valenkamp dans la catégorie féminine des Enfants et à l'équipe des Wittegheit 2 chez les Seniors. Bien que les résultats et les notes des Tricolores semblent parler d'eux-mêmes, Davy Delaire l'assure, il y a eu beaucoup de très belles choses chez les jeunes ce week-end à Saumur. « Chez les Juniors, les programmes sont de mieux en mieux déroulés, c'est vraiment de bon augure pour la suite. Chez les Jeunes également, et plus particulièrement en ce qui concerne Charlotte Lhommeau et Ruben Delaunay, qui ne cessent de s'améliorer. Ils devront confirmer tout cela lors des championnats de France au mois de juillet pour éventuellement décrocher une sélection au sein de l'équipe de France mais, là encore, ce qui a été fait ici est prometteur », soulignait l'entraîneur national. 

Dans le CVI3*, les Pays-Bas ont confirmé leur domination...

Ils caracolaient en tête depuis le début de la compétition et, jusqu'à la fin, les voltigeurs néerlandais se sont montrés intouchables dans les catégories Femme, Equipe et Pas-de-deux du CVI3*. Chez ces dames tout d'abord, Annebeth Kubbe s'est ainsi offert la victoire aux côtés de Hollywood et sa longeuse Sophie Van Hooydonck, après deux journées en tête du classement provisoire. Elle l'assurait à notre micro hier, elle pouvait faire encore mieux que les 6.173 et 7.451 qu'elle avait obtenu à l'issue de ses programmes technique et imposé. Et elle l'a fait, en décrochant la belle note de 8.221 ce dimanche lors de son programme libre. Avec la très jolie moyenne générale de 7.282, elle devance ainsi l'Espagnole Layla Anne Fraser qui, bien qu'elle ait dominé le test technique hier, n'a pu réitérer sa performance aujourd'hui sur Royal George Alexander, au bout de la longe de Diane Rose Fraser et conclut cette compétition avec l'honorable moyenne de 6.931. Dans cette catégorie, la deuxième place ne s'est d'ailleurs pas jouée à grand-chose puisque la Néerlandaise Joske Van Koelen affiche quant à elle un total de 6.909 ! Dans ce CVI3* féminin individuel, meilleure performance tricolore est signée Cleone Fritsch, qui a exécuté ses programmes sur Mon Ami, longé par Charlotte Verdier, et se classe cinquième avec la moyenne de 6.243.

Du côté des équipes, nul ne pouvait décidément battre les Wittegheit 1 qui, après avoir obtenu 6.340 pour leur programme imposé et 8.005 pour leur premier programme libre, se sont vus récompensés d'un 7.564 pour le second. Soit un total de 7.303 qui leur permet de décrocher la victoire, devant leurs compatriotes du squad des Roy Rogers. Troisièmes avec la moyenne finale de 6.924, les Espagnoles de l'équipe La Gubia étaient indéniablement satisfaites de leurs prestations à Saumur et n'oublieront assurément pas leur expérience au cœur de ce lieu magique ainsi que leur voyage jusqu'ici, comme elles le soulignaient elles-mêmes.

Enfin, dans la catégorie du Pas-de-deux, c'est également l'hymne néerlandais qui a retenti lors de la remise des prix. Si la victoire leur était assurée puisqu'elles étaient seules engagées, Renske van Schaik et Sofie van der Laan n'ont pas démérité et ont déroulé deux très belles performances libres sur El Arenal longé par Lisette Peeters, et ont été récompensées des notes de 7.153 et 7.368, soit une moyenne de 7.261.

... Sauf chez les hommes

Chez les hommes, aujourd'hui encore, Quincy Felicia et Sander Pannekoek n'ont rien pu faire face au multimédaillé et quasi maître de la discipline, Lambert Leclézio. Le Français a de nouveau déroulé une reprise des plus élégantes, tout en grâce et poésie, sur un Estado*IFCE cette fois-ci quelque peu plus apaisé que les jours précédents. Malgré une petite erreur lors d'un rebond à terre, le trio qu'ils forment avec leur longeur Loïc Devedu a décroché la belle note de 8.296 pour son programme libre. Et c'est avec la moyenne finale de 8.015 que Lambert Leclezio s'impose pour la quatrième fois dans le CVI3* de Saumur. Il y règne en maître depuis plusieurs années et rien ni personne ne semble ainsi pouvoir le détrôner même si, il en convient lui-même, tout ne s'est pas exactement déroulé comme il l'aurait souhaité cette fois-ci et les notes obtenues ne sont pas non plus celles espérées. Si quelques réglages restent à retrouver pour que le duo soit aussi performant qu'il a été à Budapest et Ermelo, l'équipe de Lambert Leclézio reste sereine, à l'instar de l'entraîneur national. « Il y a eu quelques petits désaccords entre Estado et Lambert ce week-end, ça a été un peu plus compliqué que d'habitude mais ce n'est pas dramatique. Nous allons réajuster le tir et préparer sereinement Aix-la-Chapelle. Ce sont les aléas du sport et il vaut mieux que cela arrive maintenant plutôt qu'au championnat du monde à Herning cet été. De toute façon, nous savons que ce trio est très compétitif, il l'a montré à plusieurs reprises déjà cette année, notamment à Ermelo », affirmait Davy Delaire. 

De belles perspectives individuelles et collectives pour la France

De ce CVI3* de Saumur, Davy Delaire tire ainsi un bilan globalement positif. « Il y a eu du bon et du plus compliqué ce week-end, mais cette échéance est toujours une phase de travail intéressante. Les voltigeurs peuvent dérouler dans de bonnes conditions, avec une bonne qualité de sol. Nous savons qu'ici nous pouvons leur demander de dérouler des programmes complets. » De quoi poursuivre sereinement la saison, tant en individuel qu'en équipe. Et en parlant d'équipe, le perfectionnement de cette dernière pour Herning suit son cours. « Nous avançons bien mais, encore une fois, mener de front deux préparations, à la fois individuelle et collective, est parfois délicat pour les voltigeurs. Nous partons en Suisse la semaine prochaine pour travailler tous ensemble. Il y aura une importante phase de préparation en juin. L'équipe sortira probablement pour la première fois en juillet, à l'occasion des championnats de France, pour que les voltigeurs qui la composent puissent dérouler leurs programmes dans des conditions de concours. Pour les mettre en situation, nous allons beaucoup nous appuyer sur les galas qui auront lieu ici au Cadre noir », précise l'entraîneur national. Du côté des catégories individuelles, les têtes d'affiche tricolore se rendront à Aix-la-Chapelle fin juin. L'occasion de se mesurer à la concurrence qui sera présente à Herning quelques semaines plus tard. « Ce sera un bon baromètre », assure Davy Delaire.

Pour consulter les résultats complets et détaillés de chaque catégorie, cliquez ici.