Chpt du monde de voltige: Enfin le sacre de Nicolas Andréani
dimanche 19 août 2012

le mans 12- equipe de france
L'équipe de France © Aline Gadin

Il l’avait dit, il a tenu promesse, la Marseillaise a bien retenti aujourd’hui dans le manège du pôle européen du cheval au Mans pour célébrer la victoire de Nicolas Andréani, nouveau champion du monde.

Avant dernier à passer, Nicolas Andréani a mis tout le public en émoi. Concentré, il a peint un programme tout en finesse, et a su toucher du bout des doigts les juges. D’une facilité presque étonnante, le voltigeur Corse avoue être complètement entré dans son programme, « depuis que j’ai enlevé une difficulté, je me sens plus serein, c’est plus
facile de dérouler le Libre ». Porté par un public enthousiasmé, scandant haut et fort son nom, le champion de France n’a pas déçu, il a été à la hauteur de l’événement pour décrocher le graal, la quête ultime pour lui. Il obtient la note de 8,515 devançant l’Allemand Erik Oese (8,415).
Une équipe de France qui a montré sa force et ses atouts avec les deux autres Français, Ivan Nousse et Jacques Ferrari. Le premier termine 3e (8,199) : « Je suis allé au bout de mon objectif c’est à dire monter sur le podium. Je n’ai pas de regret, je sais que je devrais être plus détendu lors de mes passages, c’est sur ce point qu’il faut que je travaille ».
Quant à Jacques Ferrari, le voltigeur dont la finalité n’était pas le résultat, peut être fier de sa prestation pour un premier championnat du monde, il finit 5e (8,117). « J’ai fait
quatre passages aboutis, mon contrat est rempli. Je termine les mondiaux de manière très positive, j’ai même réussi à ajouter une difficulté dans mon deuxième Libre par
rapport au premier ».
Ca y est, le cocorico est entonné, la France hisse haut ses couleurs aujourd’hui, des couleurs synonymes de victoire, de force aussi : « Au sein du collectif France, il y a une
vraie connivence. On n’a pas besoin de se dire les choses. C’est un collectif stable, facile à gérer et soudé », lance Davy Delaire, l’entraîneur national.
Et la cerise sur le gâteau, l’autre médaille, plutôt inattendue c’est celle de l’équipe des Cigogne. « C’est le meilleur Libre de toute notre saison », lance fièrement Anthony Presle, de l’équipe des Cigogne.
Eux qui espéraient être dans les 5e premiers ont fait largement mieux et sont heureux d’ajouter une médaille au tableau des équipes de France de voltige : « La dernière
remontait à 1995 avec également le bronze », complète Anthony. Avec ses cinq autres équipiers, Alix Claus, Clément et Claire Tailliez, Nathalie Bitz et Christelle Haennel, ils
décrochent donc le bronze avec une note de 8,006 juste derrière la Suisse (8,424), et l’Allemagne (8,346).
Le cap est maintenant tourné vers Normandie 2014, une finalité pour bon nombre d’entre eux avec l’espoir d’être toujours ensemble aussi soudé et aussi fort.
Photo :
Ivan Nousse termine 3e avec Elke Schep-Lansing avec Carlos 190.
Une 5e place pour Jacques Ferrari et François Athimon avec Poivre Vert.
L’équipe de France.