La Voltige ouvre le bal à Aix
jeudi 08 juillet 2010

versailles10-andreani
Nicolas Andreani © Amélie Thibot

Un festival des sports équestres de haut niveau, c’est ce que propose chaque année Aix la Chapelle. Dès vendredi, assistez aux plus grandes compétitions de voltige, d’attelage, de complet, de dressage et de CSO… Comme une répétition de Lexington.

La voltige fera office de cérémonie d’ouverture dès demain avec l’Individuel femme. Si la championne d’Europe Joanne Eccles fera figure de favorite, elle pourrait rencontrer sur sa route les Allemandes, ou les Américaines. La nouvelle championne de France, Anne Sophie Musset Agnus viendra clore sa saison sur le terrain d’Aix la Chapelle. Après un an et demi d’absence, le Française ne peut prétendre à une sélection pour les Jeux Mondiaux. Elle sera accompagnée de Tiffany Meyer.

Les Hommes enchaineront ensuite leur Imposé. Le favori est cette fois tricolore et s’appelle Nicolas Andréani. Une petite blessure d’Idefix de Braise l’avait tenu éloigné des manèges quelque temps, mais revenu à Versailles le week-end dernier, le voltigeur rassurait en obtenant le titre national. Il présentera cependant son ancien programme n’ayant pas eu assez de temps pour travailler celui qu’il présentera au JEM. Rémy Hombecq sera lui aussi de la partie pour clore sa saison alors qu’Yvan Nousse jouera sa place pour les Jeux Mondiaux. En effet, pour obtenir son ticket, le voltigeur doit se classer dans les trois premiers. C’est sa dernière chance !Mais face à eux, les meilleurs seront là : Kai Vorberg, Patric Looser ou encore Daniel Kaiser… La France alignera également une équipe mais là encore figures et originalité devront être à la hauteur pour espérer un podium.

Mais si les voltigeurs chaufferont la piste, le CHIO commencera véritablement mercredi 14 juillet. A une semaine de l’événement, les organisateurs, entourés du champion de CSO Ludger Beerbaum et de la valeur montante du dressage Matthias Alexander Rath, ont présenté cette nouvelle édition. Comme les précédentes, elle annonce du Grand Sport. « Nous avons les meilleurs mondiaux, chevaux et cavaliers, dans chacune des disciplines » se réjouissait Frank Kempermann, directeur exécutif du CHIO qui assurait 107heures de spectacle sportif !

En CSO, l’entraîneur national allemand sort « les gros bonnets » pour le CSIO. Avec Marcus Ehning, Ludger et Meredith Michaels Beerbaum, l’équipe est attendue en première ligne ! Pour répondre, Laurent Elias a décidé, lui aussi d’envoyer la grosse artillerie : Pénélope Leprevost , Kevin Staut, Michel Robert, Olivier Guillon et Roger-Yves Bost, cinq cavaliers qui pourraient être les sélectionnés de demain ! Les temps forts : jeudi avec la Coupe des nations et dimanche pour le Grand Prix.

Côté complet, Nicolas Touzaint, Jean Lou Bigot, Stanislas de Zuchowicz, Cédric Lyard et Lionel Guyon feront le voyage pour affronter les sept autres équipes. Avec Andreas Dibowski, Michael Jung, Ingrid Klimke et Dirk Schrade, les Allemands seront une fois encore cité favoris sur leur terre. Rappelons que depuis l’entrée de la discipline dans le CHIO en 2007, la victoire ne leur a pas échappé. 2010 sera-t-elle l’édition du changement ?« Il sera pratiquement impossible de battre les Néerlandais » affirmait Matthias Alexander Rath pour le dressage. Avec Edward Gal et son fabuleux Moorlands Totilas dans l’équipe composée également de Adelinde Cornelissen, Marlies van Baalen et Anky Van Grunsven, il est vrai que le spectacle et les bonnes notes sont assurés. Mais là encore personne n’est à l’abri d’une faute ou d’une contre performance. Dans ce cas, les Allemands (Anabel Balkenhol, Cristoph Koschel, Matthias Alexander Rath et Isabell Werth) se tiendront prêts.

Enfin en attelage, les meilleurs seront là aussi : Boyd Exell, Christoph Sandmann, Jozsek Dubrovitz, Ijsbrand Chardon. Face à une telle concurrence, les 3 meneurs tricolores, Stéphane Chouzenoux, Thibault Coudry et Fabrice Martin feront leur maximum. Eux aussi ont en tête leur qualification pour les Jeux Equestres Mondiaux. Si Stéphane Chouzenoux a deux des trois qualifications nécessaires, Fabrice Martin n’en a qu’une et Thibault Coudry aucune. Pour tous les cavaliers, Aix la Chapelle aura un goût américain.

cliquez ici!