Les Etats-Unis dominent les finales mondiales, l'Allemagne est championne d'Europe
dimanche 14 juillet 2019

Grischa Ludwig  Champion d'Europe reining 2019
L'Allemand Grischa Ludwig monte sur la plus haute marche du podium individuel des championnats d'Europe Séniors © FEI/Richard Juilliart

Avec quatre médailles individuelles, les Etats-Unis ont dominé les finales des championnats du monde Jeunes. De nouvelles nations montent sur les podiums, la relève avance. Reste la question de la discipline du reining à la FEI.

Les Juniors lançaient les finales mondiales individuelles, auxquelles le clan français ne participait pas. Trois Américaines s’emparent du podium, Reade Thayn en or, Sarah Armenta en argent et Emma K Lanne en bronze. Tir groupé des amazones outre-Manche avec des scores de 218, 217.5 et 217. Au pied du podium, on retrouve l’Espagnol Andrieux Nogue Ping, douzième seulement de l’étape comptant pour l’équipe. Il positive de manière exceptionnelle. Exit les Allemands et les Suisses qui pourtant occupaient les honneurs par équipe. Leurs premiers cavaliers classés se positionnent à la 6e place. Fait marquant également, par rapport aux éditions précédentes, les cavalières prennent de plus en plus de galon. Dans le top 10, on retrouve un seul représentant de la gent masculine. 

Les Jeunes cavaliers prenaient la suite. Une fois encore, la médaille d’or des ces championnats du monde part Outre-Atlantique avec la prestation nec plus ultra de Cade McCutcheon, 19 ans (déjà classé en 2017 et dans l’équipe en bronze cette année). Il atteint 227.5, le plus haute performance réalisée sur l’ensemble des deux championnats. En seconde position, Yessie Van Der Zwan représentait les Pays-Bas avec 222, là encore le résultat s’envole par rapport au premier jour. Enfin, la troisième marche du podium est pour le Belge Nimroid Vannietveld avec un total de 221. Au pied du podium, on retrouve Axel Pesek/ Uncle Sparky. «Axel a parfaitement exécuté sa classe. Du travail réfléchi sans essayer de pousser au-delà au risque d’une pénalité. Il a vu juste » expliquait le sélectionneur Guy Duponchel. C’est tout de même la déception pour celui qui deux ans plus tôt avait remporté avec ce même cheval la médaille d’or chez les Juniors. 

Guy Duponchel : "satisfait mais une pointe de déception"

La fin de journée était réservée au Championnat d’Europe Senior avec c’est une première trois représentants français prêts à en découdre. Si Charlene Aubreton/ A Reminic Star reprend des couleurs, les deux autres Bleus perdent un peu de terrain dans leurs prestations. Les derniers couples à entrer en piste ont fait flamber les scores, à l'instar de l’Allemand Grisha Ludwig/ Cœurs Little Tyke qui avec 225.5 grille la politesse à sa compatriote Gina Schumacher/ Shine In Whiz (Championne du Monde Jeunes Cavaliers, individuelle et par équipe en 2017). Elle se retrouve au pied du podium. L’argent revient à la Suissesse, très démonstrative dès le début des épreuves, Adrienne Speidel/ Arc Walla Smart (221) et enfin le bronze à l’Italien Lorenzo de Simone/ The Cocked Gun (220.5). 

Guy Duponchel déclarait à chaud : « Je suis satisfait avec une pointe de déception. On attend toujours plus mais il y a les aléas du sport. Il y a eu une vraie bataille chez les Jeunes cavaliers et notre trio a bien sorti son épingle du jeu avec cette médaille d’argent à un cheveu de la prestation des Allemands. Les Seniors finissent très honorablement ce qui prouve que le travail paye. Quant à la jeune génération, ils ne sont pas encore assez prêts. Nous allons les accompagner pour endiguer les difficultés ». Pour conclure, Guy Duponchel évoquait la question de la poursuite de la discipline au sein de la FEI. « Toutes les délégations présentes ont exprimé leur souhait avec force. Nous espérons tous que le reining va pouvoir perdurer. Il y a beaucoup de jeunes qui prétendent au circuit ». Réponse vraisemblablement cet automne.