13ème Edition des Fences : l’année de raison.
mercredi 12 septembre 2001

Fences-associés
Les associés des Ventes Fences - Ph. P. Costabadie

Malgré le dramatique incendie survenu à l’espace Rozier peu de temps avant la Grande Semaine les ventes n’ont pas été placées sous le signe de la morosité mais plutôt sous celui d’une certaine raison primant sur la passion et les flambées de prix de l’an passé pour les trois ans Jalis de Riverland et Jupiter du Roc.

“ Sages ” par rapport à l’édition 2000 le Top Price de ces ventes s’est révélé, fait inattendu, le jeudi soir...et pour un poulain Belge, l’un des trois étrangers choisis et insérés dans les ventes en guise d’ouverture au marché international. Un million de francs, c’est ce qu’il a fallu à la cliente Irlandaise de Catherine Bonnefous pour emporter Vivaldo van Het Coster ce mâle bai fils de Clinton qui réunit dans son papier le sang de deux chefs de races du Holstein, Cor de la Bryère et Ramiro . Le cheval, qui saute avec puissance sera confié à l’écurie Edouard Couperie. Juste avant lui un fils de Codex a été emporté par Véronique Vilette à 300.000F...Un fils de Zeus atteignait timidement les 70.000F et rejoignait à peu de choses près le prix moyen des trois ans Français vendus ce soir-là, 77 500 francs. “ - Nous recruterons encore pour l’an prochain quelques étrangers, dira Arnaud Evain, et à priori ils seront toujours présentés en ouverture des ventes, le jeudi... ”

Vendredi les ventes ronronnaient un peu on retiendra seulement que les foals se sont très bien vendus entre 110000 et 130000F pour un Ryon d’Anzex ,un Quidam et un Narcos exporté . On remarquera le retour des achats des Haras Nationaux puisque Gilbert Fournier a acquis pour le compte de l’établissement public ce soir-là le foal par Ryon et le noir Kiriel de Banco (Urbain du Monnai) pour180.000F, un poulain qui intéressait également un étalonnier du Holstein. Seul record de vente dans les trois ans en cette veille de week-end un chic gris par Adelfos avec la souche de Rubis Rouge adjugé 460.000F pour l’Italie.

Pour la soirée du samedi c’est le frère utérin de Jalis, Kiddy de Riverland par Quito de Baussy et la souche de Quidam de Revel qui monta jusqu'à 700.000F suivi d’un Kartago de Moens (Calypso d’Adriers) à 430.000F et à gros moyens qui obtint d’ailleurs la meilleure note à l’obstacle lors de la finale étalons à Saint Lô. Top price dans les foals à remarquer avec Never des Etisses, un Quidam avec la famille maternelle d’Uzelien exporté pour la Suisse à 240.000F...

Dernier soir des ventes le dimanche c’est une remarquable fille de l’Anglo Ryon d’Anzex avec la mère d’I Love You qui a fait le record des trois ans,elle sera adjugée à 280.000F . La vice-Championne de France Modèle et Allures, Kirka de Baugy (Papillon Rouge)avec la bonne souche de Lady de Baugy à Mme Savary est partie à 240.000F. Soirée curieuse car dix chevaux de trois ans sur 21 ont été rachetés, puis semblent-ils renégociés ensuite. “ - Les gens ont été trop euphoriques par rapport aux bonnes ventes du samedi ” déclarera Arnaud Evain. Le petit clin d’œil de l’équipe des jeunes oeuvrant avec diligence dans les coulisses des Fences a brisé la routine du dimanche en présentant un poney ....mis en vente plusieurs millions d’euros (pour rire) . Après cet intermède il restait à attaquer la vente des performers de 5 et 6 ans. De ce côté l’équipe des associés se posent la question de savoir “ - Comment les regrouper pour les vendre mieux... ” Un seul quatre ans sur trois présentés a été vendu le jeudi pour 320.000F , Jicky de Baugy mais quatre ventes ont été réalisées sur les quatre 5 et 6 ans présentés le dimanche soir. La meilleure affaire pour un excellent cheval de concours se présentait sans doute sous la forme du 1er ex-aequo du Critérium des 5 ans et triple sans faute à Fontainebleau, In’s Wood Vandrin, un hongre par Ulpien du Sapin exporté aux U.S.A pour la somme de 170.000F. C’est l’étalon Haut Rivage (Rivage du Poncel et Narcotique) qui fut emporté au plus cher (600.000F) pour le compte de l’Italie .

Le chiffre d’affaires global est de 20 430 000F contre environ 24 000 000 l’an passé : la baisse frôle les 17-18% , mais le prix médian du trois ans (quand on élimine les deux plus chers et les deux moins chers) est lui en hausse de 8% : le trois ans s’est vendu en moyenne 151.000 f en 99, 147. 500 en 2000, 161.500 cette année. 28 ont été vendus à plus de 200.00F et 15 à plus de 300.000F contre 8 en 2000. Le gâteau a été mieux réparti entre les éleveurs même si certains ont pu être déçus de ne pas défrayer la chronique en établissant un nouveau record...Côté chiffres encore les étrangers, très présents, ont laissé sur le tapis 7400000F, achetant 31 chevaux : 19 trois ans dont le Top Price à un million de francs ,cinq foals sur douze présentés avec le record à 240.000F , aucune poulinière mais trois performers sur sept proposés avec le maximum déboursé pour cette classe 600.000F pour Haut Rivage . Notre élevage continue donc d’intéresser l’Etranger , ce qui serait plutôt rassurant , même s’il ne faut pas oublier qu’un trois ans étranger a réalisé le seul Top Price de ces ventes. Les origines retrouvées le plus souvent au niveau des pères était Quidam de Revel “ Nous en voulions un par soir dira Arnaud Evain, ” avec 8 sujets Narcos ,5, Apache d’Adriers 4 , Quito de Baussy, Bayard d’Elle et Voltaire,3 , Papillon Rouge , Obéron du Moulin , Ryon d’Anzex , Flyer 2. Pour l’édition 2002 les associés songent déjà à “ comment mieux organiser la soirée internationale ” et “ - comment présenter les performers ” dont les ventes ne sont pas entièrement satisfaisantes. Le marché de Novembre confirmera peut-être la bonne tenue et les ventes régulières qui ont caractérisé la vente des trois ans aux Fences .

- Jicky de Baugy, 320 000F- In’s wood Vandrin : 170 000F exporté USA- Haut Rivage : 600 000F Italie- Hispide de Sémilly, femelle, 280 000F- Hosire des Chaînes , mâle , 380 000F