A la rencontre des artistes
lundi 05 décembre 2005

salon5-art-court
Ph. Claude Bigeon

Pour la cinquième année, un Espace Art a été mis en place au Salon du cheval de Paris. Initié par Agnès Roy qui est venue ensuite avec Catherine Thiry et Véronique de Saint-Vaulvry… petit à petit le groupe d’artistes a augmenté pour représenter aujourd’hui près d’une vingtaine de talents très différents qui expriment leur sensibilité à travers des techniques variées.

Peinture, sculpture, poterie, travail du verre… Classique, moderne, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. Mais, il faut savoir prendre le temps de s’arrêter, pour regarder, apprécier et discuter avec ses artistes qui ne demandent qu’une chose vous rencontrer. Oser voir de plus près… l’art ne mord pas, mais transpire une sensibilité qui vous plaira puisqu’elle parle de votre passion le cheval. Certains viennent pour la première fois au salon du cheval comme Pierre Conte ce maréchal ferrant qui sculpte avec de simples clous, Catherine Meunier ce peintre Hollandais aux couleurs chaudes, Magalie Court qui travaille l’aquarelle avec peu d’eau pour créer un effet particulier, Christian Hilaire, cet illustrateur qui décline le monde rural avec beaucoup d’humour et propose des sculptures en fils de fer en trois dimensions, José Maria Martin qui ramène toute la chaleur du Sud, Totbri qui peint sur des plaques de verre moulées en forme de vague….. “ Je suis maréchal ferrant depuis 1979, mais à cause d’une maladie qui s’est déclarée fin 1979, je me suis mis à sculpter avec des clous de maréchal. Du double zéro au numéro 8, j’utilise toutes les tailles pour réaliser des sculptures sur toutes les disciplines ou qui sortent de mon imagination,” raconte Pierre Conte un artiste qui avoue ne pas savoir dessiner

D’autres sont des habitués du Salon de Paris comme Pam et ses sculptures, Agnès Roy et ses peintures, Catherine Thiry et ses toiles chaudes… Véronique de Saint-Vaulvry, Odile Nagata, Marguerite Breguet…. Mapie, elle, propose en plus un atelier de sculpture avec de l’argile sans cuisson. L’art du toucher. “ Ce qu’on fait avec les mains est parfois étonnant. Il faut tout lâcher. On ne sait pas toujours ce qui sortira. J’aime bien travailler sur l’humain et le cheval et mixer parfois les deux,” explique Mapie, cette artiste de la région du Havre. L’Espace Art vous permettra de faire une pause pour apprécier le cheval à travers des représentations qui vous surprendront.