Bruno Rocuet a la relève
mercredi 24 mai 2006

Rocuet-Idem La courneuve
Ph Amélie Thibot

Le Jumping International de La Courneuve était également l’occasion de sortir les chevaux de 6 et 7 ans. Bruno Rocuet peut se réjouir d’avoir trois chevaux, dont un monté par Ludovic Leygue, dans les dix premiers des 7 ans avec la victoire de La Luna du Thot.

Tandis que l’Argentin Sebastian Pellon Maison impose True Love dans les 6 ans.

Trois épreuves réservées aux chevaux de 6 et 7 ans étaient organisées au cours du Jumping de Seine-Saint-Denis avec un Grand Prix le dimanche, épreuve spéciale en deux parties. Les 6 ans passaient en premier et le tour était ensuite rehaussé pour les 7 ans. La Luna du Thot, Selle français par Flipper d’Elle*HN et Battante du Thot par Shaliman du Thot (soit une sœur utérine d’Ideo du Thot), a été très bien sur tout le week-end puisqu’elle n’a pas renversé une barre. Trois sans-faute donc pour cette jument baie propriété et sous la selle de Bruno Rocuet et une victoire dans le Grand Prix. C’est sous une pluie quasi diluvienne qu’elle y devance un autre cheval du cavalier français Le Prestige St Lois, Selle français mâle bai par Quidam de revel et Roxelane III par Grand Veneur. Sous la selle de Ludovic Leygue, il boucle son tour en 38’’60. Bruno Rocuet revient à la 7e place avec Lorette de Cerisy, SF baie par Echo des Forêts et Eroine de Cerisy par Tarzan Moussure et à nouveau en tant que propriétaire à la 8ème place, grâce à Lady de Semilly (Quic Star), 4 points avant barrage sous la selle de Timothée Anciaume. Le seul étranger parmi les huit premiers est le Belge Perry Geryl qui montait Quickjoy (Quickstar), l’un des quatre seuls hongres du concours.

Moins de succès pour l’élevage français dans l’épreuve réservée aux 6 ans, où onze chevaux ont pris le départ. Comme pour les 7 ans, le parcours était en deux parties, toutes deux au chrono. Nicolas Paillot est le premier Tricolore, mais c’est avec un BWP, Alco par Codex et Feeling par Goldstern, qu’il fait un point de temps en 46’’89 pour prendre la 4e place. La victoire revient à Sebastian Pellon Maison. L’Argentin en selle sur le KWPN True Love (Heartbreaker et Petruchka par Almok Pints) forme le seul couple qui n’aura pas touché une barre du concours, il effectue dans le Grand Prix un superbe sans-faute en 37’’64. Avec ce temps, il est intouchable et la Suédoise Erika Lickhammer/ Carl Philip (Cortez et Carisma par Leuthen) est 2e avec 4 secondes de retard. 3e, on retrouve l’Israelien Elad Yaniv, également 8e du GP, cette fois avec Argentina (BWP par Thunder et Lasquina par Pacha), dernier sans-faute dans le temps. Sylvain Montigny et son Diamant de Semilly, Moonlight d’Auvers prend la 5e place avec un excellent temps (39’’47) qui lui aura valu 4 points. Jerôme Debas Montagner sortait lui aussi un BWP, Amok (Prince de Revel x Darco) avec lequel il fait 9 points et finit 7e.

Photo d'archive