Compiègne mobilise de plus en plus
mardi 21 octobre 2008

compiegne8-guelou-whisky
Whisky mené par Sandrine Guelou © Claude Bigeon

Lancée pour la première fois en 1996 aux Bréviaires, la finale nationale des jeunes chevaux d’attelage organisée pour conclure ce circuit SHF, est installée depuis trois ans sur le terrain du Grand Parc à Compiègne.

Après un effectif global de 86 participants en 2006, l’édition 2007 avait connu un creux avec un total de 68 participants. Il faut croire que la mobilisation et l’intérêt du circuit ont fait la différence cette fois-ci puisque l’édition 2008 de la finale des jeunes chevaux d’attelage totalise un nombre record de 94 participants. Les jeunes chevaux de trait forment toujours le « gros » des troupes avec 59 « candidats », mais les chevaux de sang sont plus présents avec 23 participants dont 14 en 2e année. « Il y avait un meilleur lot de 2e année en poneys et chevaux et plus qu’en 2007, commente Dominique Coudry, la présidente des finales nationales d’attelage. Je crois que les juges ont fait un travail de sensibilisation dans les régions pour l’ouverture des concours aux épreuves SHF. » L’explication de la hausse tient aussi à la qualité du circuit. « De bons meneurs sont de plus en plus présents, assure Franck Bruneel, le président de la commission attelage à la SHF. Les chevaux primés se vendent et Compiègne est un site de qualité. »

Autant de raisons qui expliquent la progression. En trait 2e année, sur les 37 participants, 8 sont classés élite ; en finale 2e année poneys et chevaux, sur les 19 participants, 4 sont élite ; en 3e année poneys et chevaux sur les 10 participants, un seul est élite (Whisky mené par Sandrine Guelou) ; en 3e année trait, sur les 17 participants, 5 sont élite.« Pour la première fois nous avons intégré un CAI jeunes chevaux lors de ces finales, explique Guillaume de Thoré de la SHF. Cela correspond à la tendance d’internationaliser les finales SHF. Le but est d’ouvrir nos finales à des chevaux étrangers et d’amener des professionnels étrangers sur nos finales. » A un cheval, Michael Sellier associé à Uwald réalise le meilleur score toutes catégories confondues avec 55 points, il devance Frédéric Bousquet associé à Nirvana Dimavi toutefois meilleur sur la maniabilité.