Diamant de Semilly va bien
mardi 03 février 2009

diamant-tete
Diamant de Semilly - Ph. Scoopdyga

La convalescence de l'étalon Diamant de semilly est désormais terminée, avec toutefois un régime alimentaire tout à fait particulier, se présentant sous forme de soupe et qu'il doit prendre toutes les 3 heures .

Une personne est d'ailleurs chargée de cette alimentation pendant la nuit au Haras de Beaufour Druval chez Eric Levallois où il séjourne. Ce dernier ou sa sœur Sylvie le montent régulièrement au pas, au trot et voire au galop car le"monsieur " en éprouve le besoin et a retrouvé pratiquement sa tonicité d'avant ses 3 opérations de coliques.Au plan reproduction sa vitalité est aussi d'actualité: "nous l'avons déjà prélevé sur le mannequin une dizaine de fois avec une qualité de semence toujours très bonne, on a pu faire 20 doses avec certains éjaculats " précise Germain Levallois qui ajoute," on n'a même pas besoin de mettre une jument, il a retrouvé ses habitudes, notre seul souci c'est l'emplacement de la cicatrice qui demeure un peu protubérante et qui s'irrite quelque peu par frottement sur le mannequin. Nous le prélevons moins souvent, et nous sommes en cours d'adaptation du mannequin pour éviter ce problème, en associant aussi une protection mieux adaptée sur le cheval".

Compte tenu de ces éléments la famille Levallois a décidé de ne plus exporter de doses et de modifier légèrement les conditions financières pour 2009:soit en HT, 1200 € à la réservation + 2300 € au 1/10 si jument pleine avec garantie poulain vivant, suivi gynéco et mise en place inclus pour IA au Haras de Couvains. Pour la mise en place dans d'autres centres la première fraction est de 1500 € au lieu de 1200 €.Notons par ailleurs, que pour une saillie de Diamant, le haras de Couvains offre toujours une saillie gratuite d'un jeune étalon choisi parmi Miami de semilly, Newton de Kreisker, Nanon des bois et Rock'N roll semilly.Le bon et fort tempérament de Diamant de semilly (18 ans) aura été un atout incontestable pour se remettre de ses graves soucis de santé, néanmoins compte tenu des délicates opérations subies et de cette alimentation tout à fait particulière et contraignante, une épée de Démoclès reste suspendue au dessus de l'actuel meilleur étalon Selle français.