Espoirs et confirmés à Ronchin
lundi 01 mars 2010

ronchin10-cook
Cook du Midour © Sylvia Flahaut

En dépit de quelques problèmes d’ordre technique et de la tempête qui faisait rage à l’extérieur, le salon des étalons de Ronchin, a accueilli comme prévu plus de 70 chevaux. A visionner les ITVS de Bernard Lesage, Jean-Noël Poiteau, Raymond Lefèvre et Arnaud Evain

Organisée par l’AECCP (Association des éleveurs de chevaux des cavaliers et des propriétaires), la présentation s’est déroulée dans le grand manège. Au programme, présentation des chevaux en main, puis, pour certains, enchainement de quelques sauts en seconde partie de journée. Les spectateurs présents ont ainsi pu apprécier la nervosité et les bonds joyeux de Cassini II, le coup de saut impressionnant de Vargas de Ste Hermelle, champion de France des quatre ans à Fontainebleau ou encore la puissance de Norton d’Eole, présenté sous la selle par son cavalier, Eric Dewulf. Si les spectateurs n’ont pas boudé l’événement sur la journée, ils étaient nettement plus nombreux durant l’après-midi pour contempler l’espace d’un instant les allures et coups de saut des étalons espoirs ou confirmés.

Au micro, Véro Lecocq en speakerine enjouée, informant bien volontiers sur les palmarès parfois impressionnants des chevaux présents. Entre Alligator Fontaine, Dollar de la Pierre, Cook du Midour ou encore Kannan, Véro Lecocq, membre actif de l’AECCP s’est dite « honorée. L’AECCP est une petit association, et l’organisation d’un tel événement demande énormément de travail, notamment aux bénévoles de Ronchin, a assuré Véronique. Mais lorsque de tels chevaux entrent en piste, on se dit que, vraiment, l’effort en valait la chandelle ! » Les éleveurs et propriétaires ont été invités à vanter les mérites de leurs protégés. Dans le cadre d’une présentation souvent complète et détaillée, les étalonniers n’ont pas été avares d’informations telles que les origines, les qualités et caractère de leur étalon, le prix des saillies ou encore, entre autres, les bonnes combinaisons génétiques à réaliser par la suite. Ainsi, et parmi beaucoup d’autres, se sont succédés en piste les dignes représentants du Haras de Hus, des Haras Nationaux ou encore du Haras de Brullemail…

En haut d’une des tribunes, les stands ont été les lieux de bon nombre de discussions. Car, comme l’admet Bernard Lesage, président de l’AECCP, « un tel salon est l’occasion de prendre des contacts, de s’informer et de discuter, malgré la morosité qui plane aujourd’hui sur le monde de l’élevage ». (Voir ITV)

Côte à côte, la famille Lefèvre du haras de Ste Hermelle, Marius Huchin du haras des Princes, Olivier Jouanneteau du Haras de Villers, Gregory Mars du haras des M, Jean-Noël Poiteau, du haras de la Bouloye, Frédéric Neyrat du haras de Beligneux ou encore Arnaud Evain du Groupe France élevage, entre autres, ont accueilli, informé et sont bien volontiers descendu vers Véronique Lecocq récupérer le micro pour présenter l’un de leurs chevaux. Inutile de dire que les indécis ont, sans nul doute, trouvé des réponses à leurs interrogations. Si le choix n’appartient désormais qu’à eux, les éleveurs ont toutes les cartes en main pour réussir leur prochain coup.

ITV d'Arnaud Evain du GFE