Grand Prix de Paris du Cheval de Trait
mercredi 03 décembre 2003

salon3-trait
Ph. PSV Jean Morel

Réparti en deux jours de compétition et en quatre épreuves : dressage, deux obstacles de marathon, traction et costumes régionaux, ce Grand Prix s'est disputé lundi 1er et mardi 2 décembre sur la grande carrière du hall 6, devant un public enthousiaste qui ne se lasse pas de voir à l’œuvre les différents représentants des races de trait françaises.

Qu’il s’agisse de la race des concurrents, de leur harnachement ou de ce qui se passe sur la piste, les commentaires sont clairs et pédagogiques. Bénédicte et Jérôme mènent pour l’occasion Fanfan un étalon poitevin et Harold, un hongre poitevin. « ce n’est pas très difficile, mais vraiment impressionnant » disent-ils après l’épreuve de traction qui a consisté à tracter un traîneau chargé d’une tonne de personnes entre des cônes sur lesquels une boule est placée, chaque boule tombée coûtant 5 points sur un total de 230 points. Fanfan et Harold viennent du centre de dressage du cheval de trait de Pétré en Vendée. Le premier appartient au Parc Inter-régional du Marais Poitevin, et le second, au Conseil Général d’Ile et Villaine. Bénédicte ne fait de l’attelage que depuis février dernier mais mène déjà avec assurance les deux colosses. Ce centre de dressage du cheval de trait est spécialisé dans la valorisation de la race Poitevine, et les propriétaires de chevaux poitevins bénéficient d’une aide de l’UPRA (Unité de Promotion des races Mulassières du Poitou) pour le débourrage de leurs chevaux, dans le cadre du plan de développement de la race.