Jacques de Royer-Dupré n'est plus
vendredi 29 janvier 2010

royer dupré
A Caen en 1975, M. de Royer Dupré récompense M. Lemaître dont la poulinière vient de gagner le concours. Ph. P. Massieu

Jacques de Royer-Dupré, qui fut sous directeur du Haras de St Lô, juste après la guerre, puis directeur de 1967 à 1971 avant de terminer sa carrière comme inspecteur général est décédé il y a quelques jours à Caen où il avait pris sa retraite dans les années 75.

Il était en effet âgé de 97 ans. Jacques de Royer-Dupré avait fortement marqué l'élevage et les éleveurs de chevaux de selle en Normandie où il avait effectué l'essentiel de sa carrière. Il fut en effet avec son directeur Mr de Laurens, à l'origine de la création du cheval de selle normand, ayant compris que son salut face à la mécanisation lui viendrait d'une utilisation sportive. Achat de pur sang spécialement en Irlande pour alléger la race locale et surtout encouragement des jeunes éleveurs ruraux à la pratique de l'équitation par la création des Sociétés hippiques rurales. Jacques de Royer-Dupré mis à cheval les Alain Navet, Fernand Leredde, Alexis Pignolet, et autres Germain Levallois. "Il était très attaché à cette région et aux gens qu'il y avait rencontrés" nous a précisé son fils Alain tête de liste des entraîneurs de plat à Chantilly.

Chevalier de la légion d'honneur, officier de l'ordre du mérite national, Jacques de Royer, avait aussi un fibre artistique, au travers du dessin et de la peinture, comme en témoigne la gravure ci-dessus qui illustrait une plaquette promotionnelle sur le selle français de Normandie parue dans les années 80. Ses obsèques seront célébrées lundi 1° février à 14h30 en l'église St Jean de Caen et signe des temps, le jour même de la disparition officielle de cette grande institution qu'étaient Les Haras nationaux. Le magazine l'Eperon, dans lequel il signa plusieurs articles et illustrations et Cavadeos présentent leurs condoléances à sa famille.