L'affaire Caucalis rebondit
jeudi 05 octobre 2000

Sydney 28/09 CSO Patrice delaveau
Patrice Delaveau sur Caucalis

On croyait l’affaire Thirouin conclue depuis que Patrice Delaveau montait Caucalis et voici que Max Thirouin, ex cavalier du fils de Rox de la Touche revient à la charge en attaquant la présidente de la FFE en justice. La valeur des poulains de Caucalis dont il est propriétaire aurait considérablement chuté.

C’est l’histoire d’un petit étalon bai brun très prometteur qui quittait les écuries de son cavalier au printemps dernier pour rejoindre celles de Patrice Delaveau. Comme ça, en pleine saison, à quelques mois des Jeux Olympiques, Monsieur Graham, son propriétaire avait décidé que son crack aurait une meilleure chance de participer aux plus prestigieuses Olympiades du Millénaire en changeant de pilote. Caucalis avait été confié à la FFE via l’entraîneur national, Marcel Rozier qui choisissait Patrice Delaveau pour le monter. On est en juillet, les Jeux approchent et Marcel Rozier doit donner la liste définitive de ses sélectionnés. Si Alexandra Ledermann, Thierry Pomel, Philippe Rozier et Michel Robert avaient un billet assuré pour Sydney, une place de réserviste restait à prendre. Jacques Bonnet ? Patrice Delaveau ?

Réflexion faite, Marcel Rozier arrêtait son choix sur Patrice, plus expérimenté pour une telle échéance dont il avait déjà l’expérience. Le couple avait fait sa « première » au CSI-A de Jardy en avril puis avait obtenu quelques bons classements dans le Grand Prix de Lümmen (5e) et de Deauville (7e). Lourde responsabilité pour l’entraîneur national que de faire partir un couple aussi « jeune » : Patrice Delaveau avait il vraiment trouvé les boutons ? La pré-quarantaine avait démontré que oui et Marcel Rozier se disait confiant, « Caucalis est de mieux en mieux » assurait-il. A Sydney, catastrophe. 10 points dans la première manche par équipe, élimination dans la 2e manche, malgré le métier de Patrice et la bonne volonté de Caucalis, quelques mois de « vie commune » manquaient et cela s’est vu. Les critiques allaient bon train : pourquoi Marcel Rozier avait il osé un tel pari ? Pourquoi avoir privé Max Thirouin de son cheval ? Aujourd’hui, Caucalis continue sa carrière chez Delaveau et son ancien cavalier Max Thirouin assigne Jacqueline Reverdy en justice. La présidente de la FFE avait envoyé une lettre à Monsieur Graham indiquant que l’étalon aurait plus de chances à Sydney avec Patrice Delaveau qu’avec Max Thirouin…

Les Jeux Olympiques terminés, Max Thirouin prétend que le cheval est « moralement détruit », et que personne ne voudra des poulains de cet étalon ( les saillies de Caucalis lui assurent une partie de ses revenus et il a acheté plusieurs poulains par Caucalis). Quant au feuilleton Graham/Thirouin, il continue puisque l’ex cavalier s’est pourvu en cassation contre le propriétaire suite au changement d’écurie de Caucalis. Carrière brisée, cavalier trompé, la justice devra trancher, affaire à suivre… En attendant, Max Thirouin est "à pieds" puisque M. Grahamm est également propriétaire de Bonhomme II, son cheval de Grand Prix. Cette affaire prenant des proportions considérables, il n'était pas possible au cavalier du Haras de la Folie de participer aux championnats de France.