L'année Diamant
mercredi 11 septembre 2002

diamant de semilly
diamant de semilly

Tous les chiffres de la Grande Semaine font de lui un étalon renommé. Les yeux sont désormais rivés vers Jerez, où cet ambassadeur de notre élevage s'aligne dans les épreuves d'obstacles.

Si l’on se réfère au pourcentage de finalistes en saut d’obstacles, en Cycles Classique et en Cycle libre, à la Grande Semaine de Fontainebleau, l’étalon Diamant de Sémilly (Le Tot de Semilly), né, tout comme son père, chez Jules Mesnildrey (50) et appartenant à la famille Levallois, explose littéralement cette année. Avec vingt et un jeunes chevaux engagés pour soixante seize produits en âge de concourir et seulement deux générations de 4 et 5 ans concernées, soit 27,63% de sa production, il est tête de liste des étalons les plus représentés et devance largement son challenger Quidam de Revel (18,47%). De plus, son fils Kalaska de Semilly, mâle alezan, issu de Normandie Night par Night and Day, né chez son propriétaire Richard Levallois dans la manche, se voit sacré champion des 4 ans sous la selle de Juan Clavijo Gomez, après avoir obtenu la meilleure note NEP (17/20). Le scénario idéal, pour conclure cette superbe année, serait de voir ce Diamant briller de mille feux au championnat du monde de Jerez, la semaine prochaine, où il défendra les couleur de la France avec Eric Levallois.

Légende photo: Kalaska de Sémilly - Ph. Cosinus Prod