L’éthologie fait le plein
mercredi 13 décembre 2006

salon6-ethologie-feh-hausberger
Martine Hausbergeret Claudia Feh - Ph. Claude Bigeon

Le phénomène est à la mode depuis quelques années, mais il répond en fait à des attentes concrètes des cavaliers amateurs de plus en plus nombreux qui souhaitent mieux communiquer avec leur cheval

Les Haras nationaux accompagnent le mouvement et ont proposé samedi 9 décembre dans l’Espace conférence du Salon du cheval de Paris, une conférence débat d’éthologie équine « Comprendre son cheval pour mieux communiquer » avec des pointures qui travaillent en France, Martine Hausberger, Léa Lansade et Claudia Feh.

Trois démarches scientifiques et/ou pragmatiques qui ont permis à un très nombreux public (salle comble et réactive) d’assister à la synthèse des travaux de ces trois femmes. Tout d’abord « La relation entre l’homme et le cheval » avec Martine Hausberger de l’université de Rennes qui a présenté la démarche et les apports de l’éthologie équine tout en annonçant l’arrivée prochaine d’un diplôme universitaire.

Léa Lansade, malgré son jeune âge, s’est attelée à un long travail sur « Les différences de caractères entre les chevaux » qui a permis la mise en place de tests objectifs qui permettent de déterminer les traits de tempérament d’un cheval et ses conséquences en termes d’utilisation. Il en découle deux profils différents pour une utilisation sport ou loisirs. Habituée à l’observation en milieu naturel, Claudia Feh a fait le point sur ses connaissances concernant le mode de fonctionnement des chevaux à l’état sauvage et son action pour la réintroduction des chevaux de Przewalski en Mongolie. Trois présentations très riches que l’on pourra retrouver sur le site internet des Haras nationaux.

Photos par Claude Bigeon