Le Haras national hongrois de Babolna en danger
mercredi 27 février 2008

logo-hn-07
logo-hn-07

Un projet de réorganisation du célèbre haras de Babolna en Hongrie, berceau de la race arabe Shagya, pourrait conduire au démantèlement de ce Haras. Les Haras d’Etat des pays européens travaillent en réseau afin de défendre des intérêts commun au niveau
européen.

Ce réseau est déjà intervenu en Pologne en 2007 et au Portugal en 2006. Aujourd’hui, le réseau des Haras européen se mobilise pour sensibiliser l’opinion publique sur l’avenir de Babolna.

Les restructurations des politiques publiques de différents pays européens concernent souvent leurs haras nationaux. Dans le cadre d’une réforme, un projet pour le Haras de Babolna prévoit une mise en gestion privée des 11 000 hectares du domaine d’Etat. Les 760 hectares du Haras seraient alors inclus dans cette gestion privée. On voit le risque pour l’élevage et les chevaux si le nouveau gestionnaire n’est pas motivé ni connaisseur en matière de chevaux, et souhaite par exemple l’orienter sur l’élevage de porcs.

Le Haras de Babolna est un véritable trésor national, avec son patrimoine équin (arabe, Shagya et pur sang), ses bâtiments historiques (domaine acheté en 1789 par l’empereur Joseph II), ses visiteurs, ses activités de formation et ses manifestations.Un projet de réorganisation du site pourrait être orienté pour développer durablement la culture et les activités hippiques du Haras.

Sensibles à l’avenir du Haras de Balbona, les haras nationaux ont demandé à un expert des relations franco-hongroises, Mr Tibor Sillinger d’étudier objectivement l’état de ce projet en relation avec l’ ambassade de France à Budapest. Les conclusions sont inquiétantes sur l’évolution du projet.