Le TREC fait des émules
mardi 23 juillet 2002

LM-TREC-gué
Le gué - Ph. C.F.

POR, allures et PTV ont rythmé les journées consacrées au TREC. Sous un soleil de plomb, certains se sont perdus dans les sous-bois, d’autres se sont enlisés dans les marais mais tout s’est bien terminé pour les nombreux participants de cette discipline en plein essor.

Très couru par les adultes – c’était d’ailleurs la série dans laquelle ils étaient le plus nombreux – le TREC requiert de nombreuses qualités et permet à celui qui le pratique d’apprendre à s’orienter et à maîtriser sa monture en toute circonstance.

Légende photo: Passage du "Chapeau de gendarme"

« Je me réjouis de l’intégration du TREC dans les championnats club. L’augmentation du nombre de partants prouve que c’est une discipline d’avenir qu’il nous faut maintenant bien structurer. Je m’emploie à former des juges et surtout des traceurs afin de construire des parcours adaptés à chaque niveau d’épreuve. Le manuel du TREC qui vient de paraître va être un outil précieux. Il décrit de manière précise les embûches du PTV (parcours en terrain varié) et va faciliter la tâche des concurrents et des juges. »

Légende photo: Bernard Pavie

Egalement présent sur le terrain, le champion de France 2002 de TREC attelé, Ken Poste, était traceur du POR (parcours d’orientation) et juge sur le PTV. Ken, étiopathe pour chevaux, est installé à une trentaine de kilomètres de Lamotte. Il pratique le TREC depuis 1995 et fait partie du « Groupe France ». Ce groupe que Bernard Pavie va réunir prochainement est constitué de 10 cavaliers parmi lesquels six formeront l’équipe qui représentera la France au Championnat du Monde. Il leur sera difficile de faire mieux que l’année dernière puisque la France avait remporté la médaille d’or par équipe ainsi que les 3 médailles individuelles.

Mais ces préoccupations mondiales étaient loin d’habiter l’esprit de nos concurrents solognots. Passer correctement le chapeau de gendarme, le gué, sauter un double de troncs et surtout franchir le fossé, embûche qui a causé le plus de difficultés, nécessitaient maîtrise et concentration.

Légende photo: Franchissement du fossé

En deuxième série (- de 26 ans) c’est l’équipe APER composée d’Aimée Drulang, Julie Bockel, Pascal Walter et coachée par Francis Walter qui l’emporte devant la Ferme Equestre de By et le Pays d’Olmes.

En 1ère série, victoire de Claudia Koch, Pascale Bourgeois Desanglois, Alain Couston et Sébastien Collignon qui formaient l’équipe de Meudon, devant Il était une Fois et le Relais d’Antoulin.

Légende photo: l'équipe de Meudon