Le hunter plaît à Playboy
mardi 01 septembre 2009

GS9-hunter-playboy
Playboy des Cresles et Ronan Hémon © Béatrice Fletcher

Comme chaque année, les meilleurs quatre, cinq et six ans « hunter » de leur génération étaient conviés à courir leur finale sur la Carrière des Princes, après avoir été départagés la veille sur deux tours tracés par Alain Blanquet, sous l’œil exercé de Adeline Wirth Nègre, Michelle Lanson et Michèle Cancre. ITVS de Ronan Hémon et Adeline Wirth

Seuls ceux d’entre eux ayant obtenu une moyenne de 14 étaient retenus pour cette ultime phase du championnat, qui débutait ce matin par une épreuve de modèle comptant pour 1/3 de la note globale.

Chez les plus jeunes, domination incontestable du jeune mâle fils de Baloubet du Rouet, Boléro du Roset, né en Suisse chez Catherine Rizzoli Stadler, piloté de main de maître par Alain Cadet, qui s’avère être le seul de sa génération à obtenir la mention Elite grâce à une note moyenne de 16, 33 sur le championnat, y compris la note au modèle. Installé en à Guigamp , en Bretagne, ce cavalier professionnel travaille régulièrement pour des clients américains, ainsi que pour Jean Fourcart, propriétaire du cheval, et pour lequel il monte les chevaux par amitié de temps en temps. Pari gagné en tout cas sur Boléro, acheté aux Ventes Fences 2008 dans le but d’être exporté aux USA après avoir réalisé quelques belles performances sur le vieux continent. Selon les rumeurs, Boléro ne devrait pas tarder à s’envoler vers d’autres cieux. Alain Cadet le souligne, « le Hunter c’est difficile. On ne s’en rend pas toujours compte, mais je trouve plus simple de faire une B1 avec un bon cheval. On n’a droit à rien, ni coup de talon, ni coup de main, ni petit pied. Le but c’est d’ailleurs que quelqu’un qui n’y connaît rien ait envie de monter car cela paraît facile.

Adeline Wirth Nègre le soulignait, le cru 2009 de cette génération était très relevé, avec 12 chevaux sur 19 accédant à la finale grâce à des notes de 14 et plus, dont 3 premières primes à 16 minimum. Ambiance composée et contenue de rigueur mais lutte acharnée pour l’obtention du titre au sein des meilleurs lors des qualificatives. Didier Dhennin, auteur de deux très belles performances hier, avec Quenji de Beni (1ère prime), et Quality Bois Margot (2ème prime) aura laissé sa place sur le podium, ses deux chevaux ayant montré un peu trop d’enthousiasme pour l’occasion. Anne Duhem, en selle sur le ravissant Goodboy du Feuillard, déjà 4ème en catégorie quatre ans en 2008, frôle la mention Elite avec une note globale de 15,80 et se retrouve à la 3ème place. « Il est facile, joli, comme on les aime » Un peu déçue de ne pas remporter l’épreuve, Anne regrette que le cheval de M. Biache, d’origine allemande, ne puisse être crédité que du tiers des gains alloués. Ex aequo sur la troisième marche du podium avec 15.70 Quinoa de Roy piloté par Thibault Trassard, cavalier spécialisé en jeunes chevaux installé dans la région du Mans, qui considère le Hunter comme une discipline très complémentaire du Saut d’Obstacles même si, en accord avec l’élevage tourangeot de l’Angenardière, seuls les meilleurs éléments qui ont des chances de tirer leur épingle du jeu prennent part à la fois aux circuits classique et Hunter. A la seconde place, avec une note globale de 16, dont 17 au modèle, et donc une mention Elite, le fils de Robin II , Qlassik Saint Clair HN, magnifique mâle bai faisant la monte à Lamballe depuis déjà deux ans, piloté par Arnaud Bourdois basé à Guigamp. D’un modèle important, mais au tempérament « facile » Qlassik a déjà receuilli les suffrages de nombreux jurys pour son style sur les barres et sa locomotion. Grande gagnante de ce cru 2009, la fille de Jenny de la Cense HN, Question Saint Loise (Jenny de la Cense et Merveille du Manoir apr Duc du Hutrel HN), née chez Louis Enguehard (50), appartenant à Bruno Rocuet et à David Douillet, qui obtient une note largement méritée de 16.20 notamment grâce au sérieux dont elle fait preuve, et à la régularité de sa cadence. Son pilote Jeremy Le Roy, cavalier professionnel, « apprécie de la monter en raison de son tempérament particulièrement coopératif.

Ils n’étaient que huit à s’être qualifiés pour l’ultime test de ce championnat. La surprise au cours de ces deux jours aura été la contre performance du champion Componist Chamblanc, inhabituellement tendu, qui abandonnait toute chance de victoire en commettant une barre lors du premier tour. Au final, deux chevaux se classent Elite. Polly du Valgrente ENE-HN, hongre fils de Qredo de Paulstra, monté par François Fontaine, obtient une moyenne générale de 16 lui valant la seconde place du classement, mais la victoire revient de plein droit à Playboy des Cresles, fils du Holsteiner C Indoctro, et de Elite des Cresles par Narcos II, né au GAEC des Cresles (50), sous la selle du spécialiste de la discipline, Ronan Hémon, qui s’octroie une note de 16.33 associée à la mention Elite. En troisième position, Prince Gervaisière monté par Amélie Queguinier, qui termine son championnat avec la mention Excellent grâce à sa note de 15. Suivent à la 4ème place Pacha du Lie (14.3) et François Gentel, devançant Componist Chamblanc (14.2) monté par l’américaine Cynthia Hawkins.