Le salon des étalons fait salle comble
lundi 26 février 2007

Kéops du Vinnebus-2007
Kéops du Vinnebus, Ph. E. Fournier

Le Centre de Promotion de l’Elevage de St Lô s’était transformé en « show-room » pour la seconde édition du Salon des Etalons, véritable défilé de stars françaises et européennes (126 au total), confirmées ou en devenir.

On jouait à guichet fermé puisque Laurent Vignaud, organisateur pour le Pôle Hippique de St Lô, était contraint de refuser nombre de postulants pour garantir le juste rythme des présentations. « Signe que le Salon des Etalons de St Lô est en passe de devenir un événement professionnel incontournable » commentait il, «L’étalonnage européen est un marché dans lequel l’offre est large...notre objectif était de créer les conditions pour que les éleveurs se repèrent, aient accès à une information pointue sur chaque étalon, qu’ils les évaluent au modèle, dans leur locomotion, leur aptitude à l’obstacle....qu’ils les comparent tout simplement et qu’ils se déterminent en adéquation avec les caractéristiques de leurs juments. Dans cet objectif, rien ne remplace un échange interactif avec l’étalonnier »

Dès lors, difficile d’arrêter un choix ! Faire confiance à un jeune champion de 2 ans comme Quinoto Bois Margot (L’Arc de Triomphe x Hurlevent), à un étalon en pleine ascension comme Nectar des Forêts HN (Diamant x Super de Bourrière), à la technique irréprochable d’un Quite Easy (Quidam x Landgraf I) ou d’un Zandor Z (Zeus x Polydor), au meilleur palmarès mondial d’un Dollar du Murier (Jalisco B x Uriel) ou de Lando (Lancier x Raimondo), aux qualités esthétiques du styliste Laudator (Narcos x Franc Ryk) à l’origine européenne très en vue d’un Mylord Carthago HN (Carthago x Jalisco B), ou à la notoriété d’un Papillon Rouge (Jalisco B x Centaure du Bois) qui a déjà tracé sur tous les continents, ou à Laurier de Here (Véloce de Favi x Samuel), seul anglo de ces deux jours....chacun de ces performers s’étant montré sous son meilleur jour sur la scène du C.P.E.

Samedi soir, quatre acteurs de l’étalonnage privé (Béligneux le Haras, G.F.E, Haras de Brullemail) et public (Haras Nationaux) débattaient sur la question « L’Etalon de sport de demain ».....le profil type du bon étalon existe-t-il ? Frédéric Neyrat prônait l’ouverture, « La réflexion se situe impérativement dans un environnement européen, si ce n’est mondial ». Arnaud Evain insistait sur la notion de partenariat avec l’éleveur, d’objectifs à définir, de gestion des priorités et de leur hiérarchisation. Pour Bernard Lecourtois « il existe une multitude de critères....mais on ne peut dissocier la production des orientations des « stud book » et Didier Doemerg de pointer la nécessité de décrire, de qualifier, de caractériser les étalons de façon objective pour que l’éleveur puisse arbitrer .... « mais établir le portrait robot du bon étalon est une démarche vaine »

Les 30 glorieuses de Le Tot de Sémilly.De ses premiers sauts sur les extérieurs « ....ou il passait les contre hauts, contre bas, trous, fossés, comme un lapin » se souvient Germain Levallois jusqu’à ses performances internationales (Champion d’Europe Jeunes Cavaliers en 1984 avec Eric) et une production incontournable au meilleur niveau (environ 2000 juments saillies, 76% de sa production indicée) le « pater familias » eu droit à des honneurs dignes d’un Chef de Race.

Baloubet ...la nation reconnaissanteAutre multi médaillé de l’élevage SF en Normandie, Baloubet du Rouet faisait ses adieux à la scène sportive pour se consacrer dorénavant à sa carrière d’étalon. En cette soirée de remise de César, il était accompagné de Yannick Fardin (son éleveur), de Rémy Bourdais qui l’avait débuté sur le circuit SHF et de ses propriétaires portugais Mr et Mme Couthino. Digne fils de Baloubet, Balougran Z montra de très belles dispositions à l’obstacle lors du défilé des étalons Zangersheide. Saint Lô, Centre de Promotion de l’Etalonnage privé et public.Le coup d’essai de 2006 est transformé. Le Salon des Etalons version 2007 a connu un retentissement national et européen. Le public a répondu présent, le « business » semble avoir à nouveau bien fonctionné pour la bonne trentaine d’exposants dont Jacques Vandenberghe (stud book Z) qui se réjouit de l’organisation et du dynamisme commercial de l’événement. Les ajustements sono, valorisation lumière, mise en scène événementielle devraient suivre avec l’extension de la structure C.P.E ... !