Les Anglais au dessus du lot
dimanche 19 octobre 2008

Malin Larsson
Malin Larsson. Ph. A. Lagarde

Il faut bien le reconnaître, les Britanniques auront dominé cette nouvelle édition du Mondial du Lion d’Angers. Mais c’est une suèdoise, Malin Larsson qui s’impose dans les 7 ans. Retrouvez l'ITV et le parcours de William Fox Pitt, vainqueur des 6 ans avec Oslo

Le parcours de cso de William et Oslo

Grand bonhomme de cette édition William Fox-Pitt, qui avec Oslo, un partenaire Selle-Français, a dominé de toute une classe les chevaux de six ans, amenant ainsi un certain plaisir aux vingt propriétaires anglais du cheval… « Avoir un groupe de propriétaires comme celui là, c’est vraiment un plaisir, confie le cavalier anglais. Vous avez vu leur joie, et leur satisfaction à l’issue du passage de leur cheval. Personnellement je trouve cela super » avouera Fox-Pitt.

Satisfaction identique pour Pippa Funnell, qui termine à la seconde place de cette même épreuve avec Billy Landretti… « Franchement, je ne suis pas surprise, mais je suis contente de la tenue de mon cheval. En vérité, c’était un peu l’inconnu, mais aujourd’hui je suis rassurée. … » Coté tricolores par contre, petite déception pour Nicolas Touzaint qui faisait une faute et rétrogradait à la huitième place. De même, Willefert, en selle sur Olivier de Beaumont, faisait deux fautes et sortait des dix premiers du Classement final des six ans .

Deuxième, troisième et quatrième du Mondial des sept ans, les cavalières anglaises, ont accentué la domination britannique. Grâce à Ruth Edge avec Nick Of Thyme, Pippa Funnell avec Redesigned et surtout Polly Stockton en selle sur Westwood Mariner, qui revient de loin (huitième avant saut d’obstacles,) elles réussissent un véritable "One Woman Show". Seule leur échappe la première place qui revient donc à la toute jeune Suédoise Malin Larsson qui présentait Walter Von Der Vogelweide. Une petite surprise si l’on en croit la jeune Suédoise… « Comme je l’ai dit hier, je ne me suis pas mis la pression. Je craignais un peu le saut d’obstacles, car mon partenaire n’avait, à ce jour, sauté que deux fois après un parcours de cross. Toutefois, il avait bien récupéré. Je savais que c’était un bon cheval. Mais souvent dans ces épreuves jeunes chevaux, beaucoup de choses, peuvent intervenir pour changer la donne. Cette fois, c’était pour nous….Quelle joie… »

L’honneur des Bleus, allait être sauvé par « presque » un revenant, puisqu’il s’agit de Didier Willefert, qui montait Nessie de Preuilly, une femelle Selle-Français… « C’est bien pour ma jument a confié, le cavalier du CSEM. Sa principale qualité, c’est la régularité. Elle prouve encore aujourd’hui en se classant cinquième d’une épreuve assez relevée. Jamais plus loin que troisième jusqu’à aujourd’hui, mon seul regret sera cette barre au concours qui est pour moi. Dommage, même si sans cette barre, on ne terminait qu’à la quatrième place …On la reverra l’an prochain sur les terrains de complet…

Le parcours de CSO de Malin Larsson

Numéro 1 mondial de la santé animale, reconnu pour ses vaccins et ses vermifuges, Merial est également très impliqué dans les sports Equestres.La société a donc décidé de reconduire pour quatre ans l’accord la liant aux deux grands champions que sont Jean Teulère et Nicolas Touzaint. Les deux cavaliers ont signé cette convention durant le cross des chevaux de sept ans, et en présence de nombreux invités, vétérinaires et cavaliers. La signature a été suivi par une séance d’autographes.

C'est le stud book hanovrien qui s'impose grâce aux chevaux des suédoises Linda Algotsson (Lilli Pop K) et Malin Larsson (Walter Von Vongelweide)et à celui de l'allemand Kai Rüder (Charlie Weld). On trouve ensuite les stud-books anglo saxon avec en 2ème position le cheval de sport Irlandais et en 3ème le cheval de sport Anglais. Le selle français n'est que quatrième bien servi par le vainqueur des 6 ans Oslo.