Opération Point vert
lundi 05 décembre 2005

salon5-point vert
salon5-point vert

Instaurées l’an passé, les opérations de ventre ou d’achat se sont officialisées dans le cadre du Salon de Paris. En effet, celui qui en rêve depuis longtemps peut trouver la monture idéale sur les lieux mais également prendre ses marques, les conseils nécessaires pour effectuer plus tard la transaction.

La Fival (fédération interprofessionnelle du cheval) a chois pour partenaire la FNC (fédération du cheval) qui regroupe les éleveurs pour réaliser une opération d’envergure dans le cadre du hall 5.2 ou réside le Village Elevage. Les chevaux concernés par la vente (une large soixantaine) sont reconnaissables à un signe distinctif (un flot installé sur le licol ou le filet) et sont présentés sur la façade de leur boxe. Le public peut les voir évoluer successivement durant deux vastes présentations en main et montés en début et fin d’après midi et ainsi tous les jours. Un planning affiché sur les panneaux de la FNC, proche de la carrière de présentation, donne l’ordre de passage des OPV (opération point vert). Lors de ces présentations les cavaliers se familiarisent avec les différentes filières. Ainsi les acteurs de l’élevage ont le temps nécessaire à la présentation des sujets qui leur tiennent à cœur. De manière générale précise Arielle Gernez, chargée de la promotion et de la communication de la FIVAL, « notre rôle est de renseigner, de présenter et de mettre en présence acheteurs et vendeurs. Cette opération doit être très visible afin de faciliter les rencontres." L’an passé, onze chevaux sur trente cinq présentés avaient trouvé acquéreur sans compter avec l’éventualité d’opérations de vente ultérieure. Preuve en est la vente sur un salon est possible. Le public présent est en mesure de se faire une idée auprès de professionnels avertis et prendre en compte la mine de conseils que les institutions mettent à leur disposition. Munis de ces éléments, ils peuvent se lancer dans la grande aventure de devenir propriétaire ou de compléter judicieusement leur cavalerie. N’oublions pas que le coup de cœur, çà existe en matière équine…