Oslo Biats, Champion au Lion, à la grande joie de Philippe Brivois
vendredi 24 octobre 2008

brivois-fox pitt
William Fox-Pitt en compagnie de Philippe Brivois et de sa fille Soline © Agence Albran

Le Mondial du Lion d’Angers est une célébration de l’élevage et des éleveurs, avec son Championnat des races, le rappel systématique des origines et un intérêt général grandissant pour la production de chevaux de complet, et Philippe Brivois, éleveur dans l’Orne, est un homme heureux.

Depuis sa vente, son bel Oslo a bien perdu son affixe et son statut d’entier, mais le voilà Champion du Monde des chevaux de complet de 6 ans sous la selle de William Fox-Pitt, rien moins cette année que 1er et 2ème du CCI**** de Burghley et 3ème à Badminton !Comme presque tout le monde, l’éleveur des chevaux à l’affixe « Biats », n’avait que le CSO en ligne de mire, mais voilà qu’un monde nouveau s’ouvre devant lui. Quelques minutes après la fin du dernier test d’obstacle, et la consécration de son poulain devant le gratin de la discipline et des tribunes pleines, l’éleveur exulte, une coupe à la main, entouré de ses enfants fous de joie, du cavalier, idem, et d’une vingtaine de ladies et gentlemen d’âge mûr, les larmes aux yeux, tous heureux co-propriétaires du nouveau champion. « Sachant qu’Oslo avait été vendu pour du concours complet je viens au Lion depuis 3 ans, et j’ai découvert un monde de partage, un monde très convivial ; j’avais élevé ce cheval pour le CSO, mais quel bonheur de le voir gagner ici ! ».

Vendu à 2 ans aux Ventes Fences pour 6200 euros, le fils Selle Français de l’Olympique Lando et d’Aurélie du Prieuré par l’Anglo-Arabe Hadj A x Jalisco avait été acquis par le marchand suisse Eric Attiger, et proposé en vain à plusieurs reprises à William Fox-Pitt. « Je le trouvais trop petit pour moi, et l’origine de saut d’obstacles du père m’ennuyait, j’avais peur qu’il ne galope pas assez vite. » explique l’immense anglo-saxon. Mais ouvert d’esprit et amateur de chevaux français, William Fox-Pitt l’avait essayé deux ans auparavant, au Lion justement, et se souvenait d’un excellent galop et d’une bonne tête. Un groupe de propriétaires britanniques cherchaient quant à eux à investir dans un cheval d’âge pour de belles épreuves. Mais il faut croire que le destin d’Oslo Biats, né pour le CSO et trop petit, était écrit…et il a donc intégré les écuries de William Fox-Pitt à l’âge de 4 ans, pour devenir Champion du Monde des 6 ans !