Première pierre posée au Marault
lundi 09 juin 2008

Equimarault
Le Préfet Payet, la Vice Présidente Vandelle, le Président de la Nièvre Charmant, le Président d'Equimarault Jacques Flexer. Ph. Catherine Bloch

« Après une gestation longue et douloureuse » comme le soulignait le préfet de la Nièvre, Gilbert Payet, la première pierre du centre de promotion Equi-Marault a été posée ce vendredi 6 juin.

La tâche est revenue au président de l’association Equi-Marault, Jacques Flexer, au président du Conseil Général Marcel Charmant, à la vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne, Martine Vandelle et au préfet Gilbert Payet. Ce centre de promotion prend donc racine sur le site de la ferme du Marault, pôle de promotion de la race bovine charolaise, elle-même située en face du fameux circuit automobile de Magny-Cours près de Nevers. Porté par l’association Equi-Marault qui réunit les différentes familles du cheval de la Nièvre (Traits percherons, trotteurs, AQPS et chevaux de sport par le biais de l’association Equi-Libre et de la SHR (société hippique rurale)), ce projet prévoir la construction de 60 boxes en bois, d’un grand hall couvert (36x64) ainsi que d’une carrière de concours (85x50) et d’une carrière de détente (60x40), qui seront équipées d’un sol « tout temps » conçu par Normandie Drainage. Avec une inauguration prévue dans trois mois et un premier concours de dressage déjà programmé pour les 11 et 12 octobre prochains, « les choses iront vite et j’ai un peu de mal à le croire » soulignait le préfet de la Nièvre. Avec « un positionnement idéal », expliquait le président Jacques Flexer, « le centre aura vocation à devenir un lieu de rencontres et d’animations aussi diverses que possible autour du cheval ». La seule activité permanente sera le centre d’entraînement pour les chevaux d’attelage et les meneurs.

Un projet « modeste »D’un budget de 760 000 euros, le projet de centre de promotion, jugé « modeste » par le président Marcel Charmant, bénéficie de financements publics à hauteur de 80% et se répartissant entre le FNDAT, le fonds EPERON, le département et la région. Les 20% d’autofinancement ont été apportés par les membres fondateurs de l’Association Equi-Marault mais aussi le CER (centre d’économie rurale) de la Nièvre, la Chambre d’Agriculture ainsi que le Crédit Agricole Agricole Centre-Loire et trois de ses caisses locales.