Show et froid à Equi-Génétics
lundi 15 février 2010

equigenetics10-cassini
Cassini II © Anne Fougère

Plus de 2 000 spectateurs selon les organisateurs, se sont retrouvés au Centre Equestre Municipal de Poitiers pour cette 8e édition d’Equi-Génétics.

Après l’échappée vendéenne de 2009, les éleveurs du centre Ouest sont venus à la rencontre des étalonniers qui avaient déplacés pour la circonstance 88 étalons dont 5 poneys (un peu moins que l’an passé). Le grand manège de Poitiers avec ses gradins en surplomb de la piste se prête à merveille à ce type de manifestation. La disposition des stands des étalonniers le long de la piste permet aux éleveurs de pouvoir échanger avec ceux-ci sans rien perdre des présentations qui ont lieu en même temps. La taille du ring, de meilleures proportions que les années précédentes, a favorisé la mise en valeur des étalons notamment à l’obstacle.

Les plus prestigieux étaient là : Baloubet du Rouet, Dollar de la Pierre, Kannan, Canturo, Cassini II, Modesto, Jaguar Mail, Mozart des Hayettes, Alligator Fontaine, Controe, Champs Elysées … mais également la jeune génétique aux souches irréprochables : Rissoa d’Ag, Ready Boy des Forêts, Remajeur de Ravel, Shampagne à Batilly… A noter également les « régionaux » de l’étape qui ont pu se faire connaître du grand public, à savoir Sublim des Grézils, Ténéré d’Ag et Ti Punch de Loges.Le dimanche, à l’initiative de l’ANSF, les cinq éleveurs des meilleurs jeunes chevaux 2009 nés en Poitou-Charentes ont été récompensés.

On notera que la fréquentation du samedi fut nettement moindre que celle du dimanche : les organisateurs seront sûrement amenés à se poser des questions sur la programmation, la durée de la manifestation, son rythme….Mais à leur décharge, reconnaissons que les conditions climatiques très hivernales n’ont pas joué en leur faveur d’autant qu’aucun dispositif de chauffage ne semblait avoir été prévu, rendant le manège quelque peu glacial, même si l’ambiance, comme l’on soulignait de nombreux exposants était très conviviale.Malgré la situation du marché et l’attentisme de nombreux éleveurs, il s’avérait qu’au soir de cette fin de manifestation, les étalonniers, dans leur grande majorité, semblaient satisfaits des contacts pris.