Souriez vous êtes filmés
vendredi 31 août 2007

GS7-jumping vidéo
le stand de Jumping Vidéo Ph:Cavadeos

La grande semaine de Fontainebleau n’accueille pas seulement des chevaux et des cavaliers mais des commerçants et artisans. Parmi eux, un stand unique basé près du terrain d’Honneur, Jumping vidéo.

Une méthode de travail originale, un instrument de commerce indispensable. L’utilisation de la vidéo dans le monde équestre est aujourd’hui devenue habituelle. Monsieur Jean-Michel Boulat et son entreprise, Jumping Vidéo s’y sont appliqués. «J’ai lancé cette idée au début de la vidéo dans les année 80. J’étais cavalier, je me suis inspiré du service photo pour permettre aux cavaliers de visionner leur parcours. De fil en aiguille avec l’apparition de la VHS, nous avons commencé à le commercialiser» explique-t-il. Aujourd’hui, ils sont plusieurs à avoir exploité le filon mais « J’étais le premier alors je suis sur les plus gros évènements équestres comme la Grande semaine ou le championnat de France poneys et clubs de Lamotte-Beuvron, les championnats de France Pro 1...» Mais l’entreprise est restée familiale, ils ne sont que trois employés permanents, Jean Rémi, technicien vidéo, Isabelle et Sabrina, attachées de production, et de vente. Et les clients apprécient cette ambiance et cette convivialité. Pourtant, la file d’attente et les tarifs peuvent rebuter. Isabelle justifie: « Beaucoup disent que c’est cher donc je leur explique que pour filmer les deux minutes de leur parcours, il faut quatre personnes : le cadreur, la vendeuse, la technicienne qui encode et crée un fichier pour chaque cheval et la chargée de gravage. En ajoutant le matériel, les journées de travail des techniciens pour câbler les pistes, les 24 euros demandés pour un parcours sont légitimes

Et la triple utilisation du dvd commence à être reconnue par tous les professionnels. « Cela sert de souvenir pour les amateurs, de correcteur pour les cavaliers et d’outil pour la vente pour les propriétaires et éleveurs. Nous avons autant de clients cavaliers professionnels que amateurs, chacun l’utilise à sa manière. A Fontainebleau, c’est tellement particulier, nous avons des éleveurs qui nous commandent chaque année le parcours de leur cheval. Il y a 20 ans de grande semaine sur la VHS.» Et avec la venue d’Internet, la production a changé, un clic permet la commande, le règlement et le téléchargement du parcours dans la journée ou permet la simple vision en ligne. Une occasion unique pour le commerce des chevaux, essentiellement à l’étranger.

Venez faire un tour sur le site