Testage à Saint-Lô : cherchez le bon cheval !
vendredi 18 décembre 2009

stlo9-testage
Les poneys aussi étaient présents lors de ce testage © Paul Dubos

Pendant 3 jours, les jeunes étalons de 3 ans approuvés, ont été passés au crible à St Lô, par 4 des meilleurs cavaliers français, Eric Navet, Christian Hermon, Bruno Rocuet et Jacques Bonnet, assistés du dresseur Serge Cornut, de Nicolas Blondeau et cette année d'un expert commercial, Eric Girault.

Autre nouveauté, la présence de onze étalons poneys français de selle, et de trois anglo-arabes qui ont, eux aussi, été expertisés par ce même jury. Deux séances étaient au programme pour chacun de ces futurs reproducteurs présentés par lot de deux, par leur cavalier aux trois allures puis à l'obstacle. Lors du premier test, ils avaient à sauter un croisillon, appelé par une barre à 3 mètres puis un droit puis un oxer. Ils enchaînaient ensuite sur un oxer puis un droit qui étaient grossis pour finir. Lors du second test, il s'agissait d'une ligne : barre de réglage, puis droit puis oxer à 3 foulées à sauter à deux ou trois reprises avant d'enchaîner sur un autre oxer puis un droit dont les cotes finales étaient assez sélectives (1,10m-1,15 m). 27 Selle français sur les 32 approuvés lors du national des JSF étaient présents. Cinq ayant été vendus où exportés, n'ont donc pas participé à ce testage, dont il faut rappeler qu'il est obligatoire pour pouvoir bénéficié d'un carnet de saillie et pouvoir faire la monte en race selle français. D'ailleurs les trois anglo-arabes présents étaient là pour obtenir leur agrément en race selle français. A l'issue de chaque séance les membres du jury rendaient compte au propriétaire et au cavalier de leur appréciation, donnant d'éventuels conseils sur l'orientation du travail .

Ce testage est, de l'avis général, très intéressant pour pouvoir bien juger les candidats avec pour conséquence une certaine déception par rapport à l'impression laissée lors du national où, la" préparation" de nombre de chevaux, semble fausser un peu la donne. Les experts présents ou les observateurs extérieurs (très peu nombreux) remarquaient: "on à le sentiment de ne pas retrouver les mêmes chevaux", "on n’a pas l'impression d'avoir en face de nous l'élite d'une génération".Un des expert, Jacques Bonnet, tirait le bilan suivant : "Nous avons vu quelques bons chevaux mais pas un qui se démarquait, qui sortait du lot et faisait vraiment envie , comme ce fut le cas pour quelques sujets les deux années passées. Le sentiment d'ensemble qui ressort, c'est un certain manque de sang et aussi de force, avec des sujets qui n'ont pas suffisamment de propulsion, de force dans le jarret." Le champion Shampagne Batilly (Quincy), au bon modèle et aux allures amples a sauté en montrant une certaine force mais pas trop de réactivité, de sang. Au final les chevaux qui ont semblé les plus intéressants semblent être Spirit of semilly;(Diamant de semilly), Scarface de Mars (Dollar dela Pierre),Seigneur Kervec (Quidam de revel), Splendid de Damvil (For pléasure), Sublim des Grézils( Quincy), Stormy de Sivry (Quite capitol), Salto de l'Isle (Hurlevent de Breka), Snatch de Cordrac (Neo d'Aunou) et l'anglo de croisement Sandjak Nedjma (Heartbreaker). A l'issue de ce testage et après la réunion de synthèse faite avec ces juges, l'ANSF publiera en mars son guide des étalons avec tous les résultats de cette expertise.