Top départ pour les étalons
lundi 08 février 2010

topsires10-cassini
Cassini © Jean-Louis Perrier

Le coup d’envoi de la tournée de promotion des étalons a été donné le dimanche 7 février à Chazey sur Ain. A voir les interviews de Michel Levrat de l'ASECRA, organisateur et du président de l'ANSF, Yvon Chauvin qui évoque la situation de l'ANSF et celle de l'élevage français.

Malgré le froid, le public était au rendez-vous pour voir évoluer une cinquantaine d’étalons dans le cadre du Top Sire organisé par l’Asecra.

Une vingtaine d’étalonniers dont les Haras nationaux avait amené quelques uns de leurs meilleurs ambassadeurs. Le haras de Brullemail est devenu un des habitués du Top Sire. En plus des déjà très remarqués Quality Touch (Quick Star) et Quite Easy (Quidam de Revel), Bernard-Pierre Le Courtois présentait le holsteiner performer Con Air qui marie au sang de son père Contender ceux de Capitol et Landgraf en lignée maternelle.

Les éleveurs ont pu apprécier la production de cet élégant bai foncé avec Conrad, un des jeunes étalons du lot fourni du Haras de Hus, titulaire de 12 sans faute à 4 ans. Parmi la jeune génération on remarquait aussi le HN Romando de l’Abbaye, auteur de 11 sans faute sur sa première année de compétition. Issue d’une excellente souche normande (Maloise de l’Abbaye par Diamand de Sémilly) il est par Flipper d’Elle, présent à Chazey. Les éleveurs pouvaient découvrir plusieurs 4 ans qu’on attend de voir sur les barres comme le puissant fils de Quite Capitol Stormy de Sivry présenté par Aurélien Laguide ou l’élégant fils d’Argentinus, Siryus de Bavoz pour les HN. Pour les amateurs de robe bigarrée, Stenthor Morinda, Alexandra Lebon propose le pie bai Stenthor Morinda un fils de Kronos d’ Ouilly avec une mère KWPN.

Tout près de son fief, Béligneux le Haras se doit d’être au rendez-vous. Si Lando dont la santé s’est bien améliorée, et Tinka’s Boy n’étaient pas de la fête, Frédéric Neyrat avait de quoi satisfaire le public. Le BWP Radieux (Hearbreaker) en a même rajouter en se faisant la belle s’offrant une belle galopade dans le grand manège ! Mais les vedettes de BLH cette année sont drapées de robes grises. Du connemara Dexter Leam Pondi (Leam Finnigan) à la star du Holstein Cassini II (Capitol) en passant par Hermès d’Authieux (Ithuriel) et Modesto (Grandeur), il y aurait presque de quoi faire oublier le beau bai Epsom Gesmeray (Jalisco) !

Les éleveurs attentifs malgré le froid dans le grand manège de Chazey restent partagés entre ceux qui avaient déjà fait leur choix et ceux qui sont toujours indécis. Le nombre très faible d’étalons présentés sur les barres a été un regret pour ceux qui attendent plus que de se laisser séduire par des modèles de plus en plus chic, mais aussi de plus en plus léger. Dans un contexte économique difficile où beaucoup réduisent le nombre de juments à l’élevage, la quête des étalonniers pour offrir des prétendantes à leurs sires s’annonce de plus en plus difficile.