Un EquiRando, chaud, chaud, chaud…
mercredi 04 août 2004

Equirando 2004 cirque
ph : Catherine Bloch

C’est au bord du lac des prés Saint Jean, à quelques pas du bord de la Saône et du centre de ville de Châlon sur Saône, que les quelques 1245 équirandins et leur millier de chevaux ont installé leur bivouac pour trois jours de fête à laquelle le soleil et la chaleur s’étaient invités….

En 1987, la ville de Châlon sur Saône recevait déjà le « Rallye international de tourisme équestre », alors rebaptisé « Equirando ». De nouveau, cette année, la cité bourguignonne accueillait le bivouac de ce qui est devenu le plus grand rassemblement européen de cavaliers et de meneurs, organisé par le Comité National de Tourisme Equestre (CNTE).Venus de tous les coins de France métropolitaine, ainsi que de Gaudeloupe, mais aussi de Suisse, d’Italie et d’Allemagne, les participants (qui devaient avoir parcouru au moins 100 kms ou fait trois jours de randonnée) ont rejoint Châlon vendredi en suivant un jeu de piste et se sont installés sur un site comprenant 150 boxes, 4 kms de ligne d’attaches, des paddocks, un village d’exposants…

Parmi les animations proposées aux cavaliers et leurs « accompagnants », on pouvait compter un gala équestre où ils purent admirer les prestations de Grüss, mais aussi de Caracole, Jehol, M. Bessot, la famille Wills, Vol libre ou encore de Yves Blancheteau, qui reçut le 2ème prix du festival du spectacle équestre « Les Galopades du Futur » en 2003. Ce festival, créé l’an dernier et se déroulant pendant l’Equirando, a pour objectif de détecter de nouveaux talents. Il a récompensé cette année par un premier prix, Catherine Senne et sa fille Mylène Hundsbuckler, pour leur spectacle « Comédie Equestre » (où elles présentent un numéro en liberté avec leur poney Caramel avec un foulard puis un jeu de miroir entre le poney et une marionnette).

Le second prix a été attribué à Valérie Beuzelin qui déroulait une reprise de dressage avec son mulet « Novembre » monté en licol puis sans harnachement.

Après le défilé du samedi dans les rues de Châlon, pour lequel les équirandins n’avaient pas manqué de soin, d’imagination ou d’humour pour certains pour présenter leur délégation, les randonneurs se sont remis en selle dimanche matin pour une « chevauchée des grands crus de la côte Chalonnaise », où ils ont pu déguster les vins des producteurs de la région.

C’est l’aquitain Pierre Desbouchages qui fut récompensé pour avoir parcouru le plus grand nombre de kms pour se rendre à l’Equirando à savoir 1 050 kms (récompense qu’il décrochait déjà l’an dernier après avoir parcouru 1 065 kms).Le prix « du plus méritant » fut décerné à Danièle Weil. Handicapée (unijambiste), Danièle était partie avec son cheval et un cheval de bât, dans l’objectif de parcourir 1 000 kms. Mais l’accident survenu quelques temps après son départ ne la démotiva : remise en selle, elle repartie pour parcourir au final … 700 kms !